La distribution d’un nouveau groupement foncier viticole vient de commencer en Bourgogne, un fait rare dans la région. Celui-ci permet à tout particulier d’investir dans des vignes de Beaune et de Saint-Romain, pour un peu moins de 15 000€ la part. Les vignes seront exploitées par Franck et Frédérick Buisson, qui rémunéreront les propriétaires par un envoi de 18 bouteilles par an.

Ce n’est un secret pour personne : la valeur du foncier viticole atteint des sommets dans les villages réputés de Bourgogne. Des prix souvent hors d’atteinte pour les vignerons eux-mêmes, bloqués dans leurs projets de transmission ou d’investissement.
Pour faire face à ce type de problématiques, certains ont recours à un groupement foncier viticole, ou GFV. L’idée : plusieurs particuliers achètent les parcelles en question, pour un prix compris entre 5000 et 20 000 euros la part. De son côté, le vigneron loue la vigne à ces particuliers dans le cadre d’un bail longue durée, et les rémunère en bouteilles.

Un envoi annuel de 18 bouteilles

Le dernier projet du genre concerne des parcelles de Saint-Romain (en blanc) et de Beaune (en rouge) exploitées par Frédérick et Franck Buisson. Une opportunité rare dans ces villages renommés de Côte-d’Or.

En cours de distribution depuis quelques jours, ce GFV est ouvert à tous les particuliers. Le prix de la part s’élève à environ 14 000 euros. La rémunération se fera par un envoi annuel de 6 bouteilles de saint-romain blanc et de 12 bouteilles de beaune rouge.

D’autres GFV à l’étude

Outre cette possibilité de faire entrer de belles appellations dans sa cave, l’investissement dans un GFV offre plusieurs avantages fiscaux, notamment en termes de transmission.

Renseignements sur gfv-enligne.com. L’inscription sur le site permet d’être informé en direct des GFV à venir. Deux autres dossiers sont à l’étude : le premier dans la vallée du Rhône nord, le second également en Bourgogne, dans une autre appellation prestigieuse.