(photo : Baudouin)
(photo : Baudouin)

Les crémants d’Alsace séduisent toujours plus, aussi bien en France qu’à l’international grâce à leur étonnante diversité, celle des terroirs créée par le grand fossé d’effondrement alsacien, mais aussi de ses élaborateurs aux personnalités bien affirmées. Démonstration en 6 rencontres, pour une Escapade à retrouver en intégralité dans Terre de vins n°73, actuellement en kiosque, ou sur notre kiosque digital.

Épisode 3 : Bestheim

À la rencontre des Chasseurs de lune
« Qui chasse la lune, récolte le soleil », telle est la devise de la coopérative Bestheim. Elle rend hommage au surnom des habitants du village de Bennwihr qui l’a vu naître, « les mondfangers », les « chasseurs de lune ». Des hommes effectivement hors du commun qui n’ont pas eu froid aux yeux en 1946, alors que leur village avait été rasé lors des violents combats contre les Allemands enfermés dans la poche de Colmar. Plutôt que de rebâtir chacun de leur côté, les vignerons ont préféré réunir leurs efforts, réussissant le tour de force de construire en 90 jours leur première cave coopérative !
Aujourd’hui, les installations témoignent de toutes les époques avec une première tranche de cuverie en béton habillé de carreaux de verre. « C’est un revêtement qui permet une certaine respiration par rapport à l’inox, il y a plus d’échange et les vins peuvent s’ouvrir plus facilement » confie Jérôme Keller, œnologue. Plus loin, on découvre une cuverie gigantesque en inox, « le plus grand chantier viticole en 2014, certaines ont une capacité de 1 200 hl ! » Une installation high tech qui garantit les meilleures conditions de vinification, notamment grâce à la circulation gravitaire des jus, depuis les pressoirs placés juste au-dessus. Elle évite les opérations de pompage qui génèrent de l’oxydation. L’accès est interdit aux visiteurs, mais un casque de réalité virtuelle permettra bientôt de les parcourir en toute liberté.
La Maison propose une jolie gamme de crémants que l’on peut découvrir dans le cadre d’ateliers de dégustation. Si on veut rester sur les terroirs alentours, le crémant rosé est issu des pinots noirs cultivés sur les sols argileux proches de Bennwhir… « Ce sont des terrains profonds qui gardent bien l’acidité. Les parcelles sont sélectionnées pour l’élaboration de crémant, avec un matériel végétal et une charge adaptés. » Si vous venez en famille, Bestheim propose aussi une course au trésor à travers le vignoble.

68630 Bennwihr
03 89 49 09 29 – Site internet

Épisode 1 : Fritz-Schmitt
Épisode 2 : Bernhard & Reibel