@domaine la Lauzade
@domaine la Lauzade

L’homme d’affaires Michel Reybier vient de rentrer dans son escarcelle provençale le domaine de Lauzade au Luc-en-Provence dans la Var qui appartenait à la famille Sénéclauze. 

Un nouveau domaine provençal va battre pavillon bordelais. L’homme d’affaires Michel Reybier, propriétaire depuis 2000 du château Cos d’Estournel, deuxième grand cru classé 1855 en Saint-Estèphe, du domaine Impérial de Hétszölö en Hongrie et de la Maison Jeeper en Champagne, avait déjà racheté l’an dernier le Château La Mascaronne au cœur de la Provence verte, confié à l’œnologue Nathalie Longefay (ex-Cabinet d’Agronomie Provençale). Lauzade, entre Luc et Gonfaron, propriété d’une cinquantaine d’hectares dont une quarantaine en production, n’est qu’à quelques kilomètres de La Mascaronne. Il doit son nom aux pierres plates utilisées dans la région pour construire les bergeries. Le domaine avait été dirigé pendant un quart de siècle par Louis Orizet, ingénieur agronome du Beaujolais et inspecteur général de l’Inao avant d’être racheté en 2007 par la famille Sénéclauze qui détient également Marquis de Terme (quatrième grand cru classé 1855 de Margaux) depuis 1935 et Val d’Arenc en Bandol depuis 1991. Il a été confié à Nicolas Perolini depuis 2009.

Sur les 40 hectares de vignoble, 30 sont plantés en cépages rouges et rosés, syrah, grenache, cinsault, tibouren, cabernet sauvignon et quelques vieux carignans, et 10 hectares en cépages blancs, rolle et sémillon. On y produit environ 30%, de rouges, beaucoup plus que la moyenne provençale plafonnant à 6 % ; ils sont notamment revendiqués en terroir Notre-Dame des Anges, cinquième Dénomination Géographique Complémentaire depuis le millésime 2019. Le rosé, embouteillé en flacon bombé comme le blanc, ne représente que 60 % de la production de Lauzade, un chiffre atypique dans une région ou les côtes-de-provence rosés pèsent en moyenne 90% de la production. Le domaine entre les collines du Haut-Var et le massif des Maures, en lisière de la réserve naturelle de la Plaine des Maures, est certifié HVE et Bee Friendly. Michel Reybier se donne quelques semaines pour peaufiner sa vision stratégique pour Lauzade.