Avez-vous déjà rencontré un homme libre ? Libre d’aimer, de penser, de créer ? Jean-François Izarn était de ceux-là.

Libre et profond, ce passionné de corrida connaissait tout de l’art taurin, mais une fois les arènes vidées, il était de ceux qui partagent la fête jusqu’au bout de la nuit. Cuisinier hors pair, il ouvrait sa table pour des accords inoubliables, réfléchis et peaufinés a l’extrême.

Virtuose derrière ses fourneaux, il l’était aussi derrière son objectif. Ses clichés en noir et blanc révélaient mieux que tout sa sensibilité et son goût des autres. Ses vins étaient précis, fidèles a ses désirs de vigneron, qu’ils soient pour la garde ou pour la soif.

Il y a deux ans il nous livrait Midi Rouge, une très grande cuvée revendiquant l’excellence en Languedoc sans rien renier de son histoire et de ses luttes.

Jean-François nous a quitté hier matin dans un terrible accident, au volant de son tracteur. Cette interruption de sa vie est d’une violence inouïe et laisse un trou béant à la place de son immense joie de vivre. Nos pensées désemparées vont a sa femme Cathy, avec qui il formait un couple soudé et exemplaire de générosité, et à sa fille Camille. Il les chérissait toutes les deux, nous leur souhaitons beaucoup de courage.

Sylvie Tonnaire

www.borielavitarele.fr