Cette association qui va bientôt fêter son premier anniversaire regroupe des start-ups présentes sur tout la chaîne de valeur, de la production à la distribution. Un écosystème dynamique qui contribue à écrire le futur du monde viticole.

“Si la France souhaite rester leader mondial du monde du vin (en valeur), elle va devoir innover au risque, sinon, de stagner et d’être rapidement dépassée”. Lorsque ces mots son professés par Laurent David, ancien directeur commercial d’Apple Europe et président de la WineTech, ils résonnent d’une tonalité particulière. La French Tech est reconnue dans le monde entier alors pourquoi la WineTech ne pourrait pas l’être non plus ? Car l’univers français du vin n’a peut-être jamais été aussi créatif et novateur, s’inscrivant dans une phase sans cesse croissante de digitalisation. Crystalchain, Les Grappes, Matcha, Plugwine, Trocwine ou bien encore Caveasy sont autant d’entreprises récentes qui imaginent des solutions nouvelles qui feront le monde du vin de demain. Qu’il s’agisse d’outils de gestion commerciale pour les vignerons, de plateformes de vente en ligne de vin ou bien encore d’éléments de stockage connectés, chacun des produits développés par ces jeunes pousses contribuent à créer une nouvelle relation au monde du vin, tant pour les professionnels que pour les particuliers. Malgré tout, les investisseurs demeurent encore largement frileux à financer ces entreprises. Pourtant, certaines d’entre elles sont peut-être les futures Vivino, cette licorne danoise ayant grandi en partie grâce aux financements de la Silicon Valley et devenue en quelques années une application incontournable des amateurs de vin…

De la visibilité et du partage

A la création de l’association fin 2019, l’objectif était évidemment double. Avant toute chose, faire connaître la richesse et la diversité de ce groupe d’entreprises technologiques au service du vin. De 35 membres à l’origine, ce sont aujourd’hui une cinquantaine d’entreprises qui ont adhéré à la WineTech. Il faut dire que le lancement officiel lors du dernier salon Vinexpo / Wine Paris en février dernier avait fait grand bruit. Mais attention, il ne s’agit pas simplement d’une belle vitrine. Bien sûr, l’association a mis en place une stratégie sur les réseaux sociaux pour pouvoir présenter ses membres, relayer leurs publications et apporter du contenu nouveau. C’est le cas par exemple des “pitchs ascenseur”, ces présentations ultra courtes des projets qui doivent permettre de convaincre un investisseur en quelques minutes seulement, comme dans un ascenseur. Une 10ème vidéo a ainsi été publiée en ce sens aujourd’hui, d’autres suivront. Plus visibles, les start-ups doivent aussi inspirer davantage confiance pour pouvoir trouver des fonds. “Nous sommes très sélectifs dans l’acceptation des nouveaux membres, ceux-ci ont déjà des bilans et un produit existant. Ce ne sont pas de simples idées à l’état de projets sur Powerpoint” insiste Laurent David. “Nous souhaitons que l’appartenance à la WineTech soit une sorte de label qualité pour nos membres”. Et chacun d’eux bénéficie en outre de la puissance de ce réseau grâce à des rencontres internes qui permettent de favoriser les échanges, d’identifier des opportunités de développement commercial commun. Un exemple ? Vinovae produit des “vinottes” (petites bouteilles d’échantillons) qui ont été utilisées par Les Grappes pour proposer aux clients de déguster les vins avant achat. Par ailleurs, un stand réunira dans l’édition 2021 de Vinexpo / Wine Paris une trentaine de membres qui animeront notamment des conférences et des présentations pendant 3 jours.

Cet environnement apparaît comme un cercle vertueux pour cette WineTech à la française qui intéresse tout à la fois les grands groupes désireux de suivre les innovations dans le secteur pour un jour pouvoir les exploiter (un “collège” a été créé au sein de l’association pour pouvoir leur donner voix au chapitre) mais aussi le reste du monde. Des discussions ont déjà eu lieu avec la WineTech argentine et la WineTech néo-zélandaise. Autant que le leader dans le domaine soit français. Tous les éléments sont réunis pour.

www.lawinetech.com