Longtemps cantonné à l’export et à une consommation en digestif, l’armagnac est plus que jamais au goût du jour. Un renouveau dû notamment à l’action du Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac (BNIA).

Ce n’est pas un hasard si le BNIA soutient pour la deuxième année consécutive le concours du Tour des Cartes. Olivier Goujon, son Directeur, a tout de suite trouvé le concept de ce concours « extrêmement motivant et engageant ». En mettant la lumière sur les meilleures cartes des vins de France, et notamment celles présentant une sélection remarquable de spiritueux, le concours permet de mettre en évidence tout le dynamisme qui entoure ces eaux-de-vie parfois trop méconnues. Une suite logique à toutes les actions menées par le BNIA qui œuvre au quotidien pour faire connaître ce pilier de la culture française dont les premières mentions remontent au début du XIVème siècle ! Accompagner les restaurateurs, voici l’un des axes importants fixés par Olivier Goujon. Une volonté qui se traduit notamment par le biais de 3 niveaux de formation différents. Le BNIA organise également des soirées de présentation de l’armagnac au sein de certains établissements pour mieux le faire découvrir notamment aux clients qui ne le consommaient plus guère.

Du digestif à l’accord mets-spiritueux

Les choses changent, et elles changent vite. Olivier Goujon insiste sur le fait que « c’est en France que de nouvelles tendances de consommation sont en train d’apparaître ». Impensable il y encore quelques années, des chefs ont désormais à cœur de créer avec leurs sommeliers des accords mets-armagnac. Un moyen original de susciter de la curiosité chez les clients et de réinventer le rapport à ce spiritueux. En soutenant le prix de « la meilleure offre spiritueux », le BNIA souhaite mettre en avant des établissements qui font avant tout acte de pédagogie à l’égard des clients. « Il ne s’agit pas de récompenser une carte qui ferait la part belle uniquement aux armagnacs mais bien celles qui donnent envie aux clients de découvrir les spiritueux au cours de leur repas quels qu’ils soient » rappelle Olivier Goujon. En attendant de découvrir lundi prochain le lauréat, pourquoi ne pas essayer de marier chez vous un plat avec de l’armagnac. Vous risquez bien d’être surpris et enthousiaste !

www.armagnac.fr

Retrouvez aussi les résultats de notre enquête sur les attentes du public en matière de vin au restaurant dans “Terre de Vins” n°57, actuellement dans les kiosques.

Découvrez le palmarès complet du Tour des Cartes lundi 28 janvier en soirée !
Plus de détails sur l’événement

Ils sont partenaires du Tour des Cartes :
Pays d’Oc
Vins de Bordeaux
Somm’it
Armagnac
Ogeu
France Boissons