Dans cette année de gelée noire, les vignerons en l’IGP Sable de Camargue vendangent depuis fin août avec des conditions météo plus douces, épargnés par les pluies torrentielles qui viennent de frapper le Gard. Les premiers jus laissent présager un millésime qualitatif, même si la quantité sera historiquement faible après les épisodes climatiques de gel noir.

Dans le terroir de l’IGP Sable de Camargue, quand les paysages se teintent de rose à la fin de l’été, la vendange et la récolte du sel se déroulent en même temps. Le vignoble de l’appellation IGP Sable de Camargue est planté sur le bord du littoral du Golfe du Lion, entre Sète et les Saintes Maries de la Mer, autour de sa capitale Aigues-Mortes.

Les vendanges se font de nuit et au petit matin, pour profiter de la température et garder des raisins frais pour des jus frais, nécessitant moins de refroidissement, donc moins énergivore, une pratique dans la lignée éco-responsable de l’appellation.

Après le gel noir

La nuit du 7 au 8 avril, la gelée noire a touché de 60 à 100% des parcelles sur l’ensemble du vignoble de l’IGP, alors que l’hiver doux avait accéléré la phase de débourrement. C’est une situation qui ne s’était pas vue depuis plus d’un demi-siècle. En juillet les journées ont été chaudes et les nuits fraiches. « Nous avons pu constater une belle maturité, une hygiène parfaite. N’ayant pas eu de grosses pluies, aucun signe de maladie n’est à déplorer. Les grappes étaient bien écartées et aérées… Nous avons tout de même un problème sur la quantité. Effectivement, les vignes gelées n’ont pas redémarrées. Cela a également provoqué un peu d’hétérogénéité au niveau du degré, qui est tout de même resté au dessus de 12 degrés », explique Patrick Guiraud, président de l’appellation.

Ce déficit de volume va aussi orienter la stratégie de commercialisation, prévoit-t-il : « Le problème des vins IGP Sable de Camargue, est que c’est une appellation équilibrée. Tout ce qui est produit est commercialisé, nous n’avons pas de stock. L’avantage, c’est que nous avons une production rapide, et nous savons que l’an prochain, les vins de 2022 devront être mis en marché très rapidement. Nous allons donc continuer à fournir l’ensemble de nos clients, sans rechercher de nouveaux marchés. Du fait du manque de vin, les prix vont augmenter pour compenser la perte, tout en restant dans les prix du marché. » Un positionnement stratégique en 2022, l’année ou le dossier de passage en AOP devrait aboutir.

www.vin-sable-camargue.com

Les chiffres clés

103 viticulteurs et vignerons
90% du vignoble en bio ou HVE
Des pratiques agro-écologiques avec couvert végétal et céréales et entretien par des moutons
80% des sols sont de sable dunaire, qui a protégé le vignoble du phylloxera et permet des vignes franc de pied.
Le vignoble s’étend sur 3000 hectares ; dans un d’espace naturel classée en zone Natura 2000, 90 km de plage, des milliers d’espèces protégées de faune et de flore dont les iconiques flamants roses.
Production typique : gris et gris de gris, issus de grenaches noirs et gris.
Des vins en trois couleurs, mais principalement en rosé (94%)
Depuis 2009, reconnaissance en tant qu’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) de l’IGP Sables du Golfe du Lion et depuis 2013, le syndicat a fait une demande de reconnaissance en Appellation d’origine (AOP).