La gamme de champagnes Nicolas Feuillatte continue de se préciser avec l’arrivée du dernier né, la cuvée Terroir Premier Cru. Et pour fêter cela, la boutique parisienne de la Maison a été entièrement repensée pour offrir une expérience complète et immersive.

Pour ceux qui connaissaient la boutique Nicolas Feuillatte ancienne mouture, le changement est saisissant. Si l’adresse n’a pas changé, toujours à deux pas de la salle Pleyel, le lieu rouvert il y a quelques jours seulement, apparaît métamorphosé. De grandes vitrines laissent entrevoir un espace lumineux, très moderne où toute la gamme de champagnes peut être achetée. Une cave permet même de repartir avec une bouteille bien fraîche. Mais l’essentiel n’est pas là. L’espace est aussi l’occasion de s’immerger dans l’univers de cet acteur majeur de la Champagne. Souvent intimidant, le rapport au champagne n’est pas toujours aisé. Les équipes ont donc imaginé un parcours en trois temps. En seulement quelques minutes, le client qui le souhaite peut se laisser guider par une borne interactive. En renseignant ses goûts et l’occasion de consommation avec des questions très simples, l’amateur sera orienté vers plusieurs cuvées susceptibles de lui convenir. Il peut alors poser la bouteille correspondante sur un socle et voir apparaître sur un miroir une vidéo de Guillaume Roffiaen, le chef de caves, présentant la cuvée. Difficile d’imaginer meilleur ambassadeur…

Un vin décomplexé et décomplexant

Une autre partie de l’espace est consacrée aux millésimés et une autre aux grands crus, donnant une lisibilité immédiate à toute la gamme. Et vient ensuite le dernier espace du lieu. Très réussi esthétiquement, cette rotonde est une invitation à entrer dans l’un des champagnes par le biais de 5 de ses arômes principaux sélectionnés par Guillaume. Des galets parfumés, développés par une entreprise spécialisée dans les fragrances, permettent ainsi de plonger dans le vin avant même de le goûter. Un espace qui sera renouvelé à chaque saison pour présenter de manière tournante différents vins.

Et à tout seigneur, tout honneur. C’est la toute nouvelle cuvée Terroir Premier Cru qui ouvre le bal. Ce non-millésimé a été pensé comme un hommage à la diversité des premiers crus de Champagne. Les apports de raisin des 5000 vignerons-adhérents de Nicolas Feuillatte permettent en effet de s’approvisionner sur l’ensemble des 5 régions où se trouvent les premiers crus. Le vin est d’une base 2013 et provient ainsi de 26 des 42 villages premiers crus de la région. Extra-brut, le vin combine un nez flatteur aux notes miellées et de fruits blancs. La bouche est d’une grande fluidité, fine, encadrant une matière dense en milieu de bouche qui s’étire sur des touches d’agrumes. La finale crayeuse et saline tend bien l’ensemble. Un vin bien construit, facile d’accès en dépit de sa noblesse, qui pourra jouer les caméléons sur de nombreux plats. Il est de toute évidence l’antichambre des grandes cuvées de la Maison. A l’image de son étiquette alvéolée et fièrement tricolore, le vin s’avère décomplexé et décomplexant. Totalement dans l’air du temps, il devrait rapidement s’imposer comme un classique au prix tenu (39€) au regard de la qualité.

(Photos JM Brouard)