Alors que l’appellation Collioure rouge fête ses 50 ans en 2021, les producteurs du cru Banyuls-Collioure lancent un véritable plan Marshall à financement participatif pour préserver leur vignoble. Vous êtes invité(e) à devenir ambassadeur des vins de la Côte Vermeille en contribuant à l’opération Reconquesta.

Les AOP Collioure (vins secs) et Banyuls (vins doux naturels), ainsi que l’IGP de la Côte Vermeille, couvrent la même zone géographique sur les flancs du massif des Albères qui plongent dans la Méditerranée, au sud de Perpignan. Ancré dans l’esprit “mar i muntanya” qui gouverne la gastronomie catalane, le vignoble de la Côte Vermeille s’épanouit entre terre et mer. La terre pour des parcelles escarpées de schiste friable, tenues en terrasses contre l’érosion par des murs de pierres sèches. La mer pour la fraîcheur saline qui donne aux vins leur charme inimitable. Ajoutez à ce tableau la lumière qui a inspiré les peintres fauvistes et on confine au sublime.
Or ce miracle ne vit pas sans efforts : la fragilité des sols de schistes n’autorise pas la mécanisation et exige un travail de titan ; à chaque pluie, il faut remonter les murets, regarnir les terrasses… et l’entretien du vignoble, de la taille aux vendanges, ne peut se faire qu’à dos d’homme (voire de mulet). Sur les 1500 hectares de vignes que représente le cru Banyuls-Collioure, vivent 600 viticulteurs réunis dans 3 caves coopératives, auxquels s’ajoutent 40 caves particulières et leurs familles. A l’enjeu historique et patrimonial s’ajoute donc l’enjeu économique et social de la continuité de ce cru d’exception.

Les vignerons ont créé une société coopérative d’intérêt collectif (Scic), maître d’ouvrage d’un programme de sept projets et services complémentaires. Le coup d’envoi de ce programme est la campagne de collecte de fonds d’été 2020. Six niveaux de participation sont disponibles, de 20 € à 1000 €. Les projets couvrent quant à eux :
– La préservation du paysage viticole (achat de parcelles patrimoniales de démonstration, restauration et entretien des murets de pierre sèches, créations de sentiers pédagogiques.
– L’accompagnement de la transition agroécologique (Faire du cru un laboratoire de bonnes pratiques environnementales et de viticulture de précision).
– La promotion de l’identité du cru (organisation de salons, évènements, dégustations…)
– L’aménagement de la D914 qui traverse le cru en Route des Vins de la Côte Vermeille
(signalétique entrée/sortie, panneaux de bienvenue, œuvres d’art monumentales en schiste…)

Les souscriptions sont ouvertes sur la plateforme collaborative dartagnans.