Le célèbre critique et dégustateur américain sera à Bordeaux en janvier 2012 pour juger la nouvelle sélection des Crus Bourgeois du Médoc.

C’est l’heure de vérité pour la nouvelle reconnaissance des Crus Bourgeois du Médoc. Dans le courant du mois de janvier 2012, Robert Parker, le célèbre critique et dégustateur américain, fondateur de The Wine Advocate et plus illustre connaisseur du vignoble bordelais à travers le monde, viendra à Bordeaux pour déguster la sélection officielle 2009 des Crus Bourgeois.

Il s’agit d’un événement de taille pour l’Alliance des Crus Bourgeois, qui a opéré depuis plusieurs années un énorme travail de fond pour relancer leur “label”, après plusieurs siècles d’existence (la mention “cru bourgeois” existe au moins depuis le XVème siècle) et quelques années de remous. En 2007 en effet, une procédure entamée par plusieurs dizaines de châteaux avait abouti à l’annulation de la classification de 2003 et avait obligé l’Alliance des Crus Bourgeois à redéfinir un cadre réglementaire précis pour pouvoir bénéficier de la mention traditionnelle “Cru Bourgeois du Médoc”.

Une exigence de qualité

Souhaitant refaire de la mention Cru Bourgeois une vraie garantie de qualité, l’Alliance a déployé un dispositif de reconnaissance très strict : pour pouvoir en bénéficier, les domaines doivent se soumettre à un examen annuel, intervenant deux années après la récolte (le millésime 2008, premier millésime concerné, a ainsi été reconnu en 2010), basé sur un cahier des charges complété par un plan de vérification dont le respect des critères par l’exploitant est vérifié par un organisme indépendant, s’appuyant enfin sur une vérification de moyens au travers d’une visite de chaque exploitation et une vérification annuelle de résultats par une dégustation à l’aveugle.

La mention Crus Bourgeois d’applique à huit appellations (Médoc, Haut-Médoc, Listrac-en-Médoc, Moulis-en-Médoc, Margaux, Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien) pouvant exprimer une grande variété de terroirs, d’histoires et de styles, mais c’est l’exigence de qualité et la reconnaissance du savoir-faire qui tiennent lieu de fil conducteur entre les différents domaines reconnus. La sélection officielle 2009 des Crus Bourgeois réunit 246 châteaux. Récemment, le magazine allemand Stern a couronné le Château d’Arsac comme le meilleur Cru Bourgeois. On attend avec impatience les appréciations de Robert Parker…