La famille Hauselmann a été l’un des précurseurs des vins charentais. Elle présente ses cuvées, dans les trois couleurs, tout le week-end sur le vieux port de la Rochelle

C’est une grande (et belle) histoire de famille que celle du domaine de la Chauvillière, situé sur la commune de Sablonceaux en Charente-Maritime, en appellation « Cognac Bons Bois ». La première page du roman viticole a été écrite en 1950 par Robert Hauselmann. Aujourd’hui, ses fils Max et Eric travaillent main dans la main avec leurs propres enfants Yannick et Antoine, et avec la femme de Max, Nathalie. Participant pour la première fois au salon de La Rochelle, le domaine fera découvrir aux amateurs ses vins dans les trois couleurs (ainsi que ses pineaux et cognacs).

Premier président des vins IGP charentais, Robert Hauselmann a été parmi ces pionniers qui ont cru au potentiel du vin, dans un pays où pineau et cognac règnent en maîtres. Mais ce n’est qu’au début des années 1980, à leur arrivée sur le domaine, que ses fils ont donné une plus grande ampleur à la production de vin, en restructurant le vignoble par la plantation de cépages dédiés, comme le chardonnay et le merlot. Aujourd’hui le domaine compte 65 ha, dont 22 consacrés aux vins charentais.

Trois nuances de vins charentais

Le domaine propose au total pas moins de huit cuvées de vins charentais, quatre blanches, deux rouges et deux rosées. Dans chaque couleur, « deux profils de vins : des vins de consommation assez rapide, faciles à boire, gouleyants, et des vins avec plus de structure, qui peuvent vieillir un peu plus » décrit Yannick Hauselmann. Mais dans tous les cas, un style partagé par tous les crus de la propriété. « On ne veut pas trop extraire, pour ne pas avoir des vins lourds, et on évite les sucres résiduels. Dans la famille, on aime la légèreté ! »

Parmi cette belle palette, Yannick Hauselmann proposera tout le week-end à la dégustation quatre des huit cuvées. Du côté des blancs, les amateurs pourront découvrir deux cuvées 100 % chardonnay, mais aux profils différents : le « chardonnay cuvée classique », sur le fruit et avec une vivacité en bouche qui s’alliera volontiers aux fruits de mer et poissons » (5€), ainsi que le “chardonnay cuvée spéciale”, avec “plus de gras et souplesse en bouche “(6€), à déguster par exemple sur un poisson en sauce. En rouge, il proposera le « Merlot cuvée spéciale » (6€). Issu de parcelles sélectionnées, ce vin monocépage, vieilli entre 9 et 12 mois en fût de chêne est « charnu, assez puissant et structuré mais souple, avec des arômes boisés présents mais discrets. » A consommer de suite ou à attendre 2-3 ans, avec des viandes rouges ou un plateau de fromage à pâte sèche. En rosé, le « Merlot cuvée spéciale » élaboré lui aussi à partir d’une sélection parcellaire, un vin “typé rosé de Provence, fin et frais, léger et fruité, parfait pour les repas sous le soleil de la région » (5€).

Domaine de la Chauvillière aujourd’hui et demain

L’expérience de Max et Eric et la fraîcheur et l’enthousiasme de Yannick et Antoine, chacune des deux générations amène sa touche au domaine. A la vigne, au fil des années, la préoccupation environnementale se fait de plus en plus grande, avec une évolution des pratiques culturales (enherbement pour générer de l’engrais vert, réduction des fréquences de traitement…)
En matière commerciale, la vente directe est pratiquée au caveau depuis 30 ans (si vous avez apprécié les vins, le caveau est ouvert toute la semaine, samedi compris). « C’est devenu un gros caveau, avec beaucoup d’affluence, notamment en été, expose Yannick Hauselmann. On va chercher à développer encore plus cet accueil », avec « pourquoi pas des animations style guinguette ou des soirées à thème pour faire découvrir le domaine d’une façon différente. » Organisées depuis quatre ans le dimanche de la Pentecôte, les portes ouvertes connaissent une succès qui ne se dément pas, avec pas moins de 600 visiteurs accueillis sur la journée l’an dernier. « On fait venir sur place des foodtrucks et des groupes de musique, pour accompagner la dégustation des vins, pineaux et cognacs du domaine, dans un esprit fête de village, détaille Yannick Hauselmann. Tout est prêt… Il n’y a plus qu’à attendre le soleil ! » s’enthousiasme-t-il. Rendez-vous donc le 20 mai au domaine pour les portes ouvertes… ou tout ce week-end au salon des vins « Terre de Vins » de la Rochelle !