Du 10 au 12 février, le monde du vin aura les yeux fixés sur Paris : le plus grand salon professionnel se tiendra au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, sous les deux bannières réunies Wine Paris et Vinexpo Paris.

De l’Argentine à l’Australie, de la Bourgogne à Bordeaux, du sec au doux, des vins légers aux alcools forts, tous seront réunis à Paris dès ce lundi à 9h pour trois jours de commerce, de dégustation et de rencontre autour du vin et des spiritueux, tant français qu’étrangers. Il s’agit d’une grande première qui fait suite à une vingtaine d’éditions de Vinexpo à Bordeaux depuis 1981 et deux éditions parisiennes, Vinovision puis Wine Paris.

“C’est une vision collective, la première fois que le vin français parlera d’une seule voix pour réaffirmer le leadership de la France”, résume Pascale Ferranti, directrice du salon Wine Paris. La concomitance des deux salons Wine Paris et Vinexpo Paris était attendue pour de nombreuses raisons, à commencer par la nécessité d’apporter une réponse forte au salon ProWein de Düsseldorf, devenu le rendez-vous mondial du commerce du vin et des spiritueux.

Bordeaux était “trop bordelais”, il arrivait “trop tard dans la saison”, disait-on. Il y avait Vinisud, qui fonctionnait à Montpellier en fin d’hiver, d’où l’idée en 2017 de créer son pendant à Paris, Vinovision, pour les vins septentrionaux. Mais tout cela faisait beaucoup de salons. Impossible pour les acheteurs internationaux ou même pour les professionnels français de répondre à tous ces rendez-vous. Organiser un seul grand salon en France – et donc en terrain neutre, à Paris – était la seule solution. Wine Paris a réuni le sud et le nord, Vinisud et Vinovision pour la première fois avec succès en 2019. Cette année Wine Paris et Vinexpo Paris font salon commun à la Porte de Versailles. Les visiteurs inscrits à l’un des deux auront accès à la totalité des bâtiments avec le même badge.

Vitrine de la qualité

Alors que la communication autour du “janvier sec” a souligné auprès des consommateurs les méfaits de l’alcool sur la santé, les organisateurs espèrent que cette vitrine mettra en valeur la hausse de la qualité des vins français. “La France est le premier exportateur en valeur et même s’il y a une baisse de consommation en France, il y a aussi une hausse de la qualité, on boit un peu moins mais on boit mieux et ce salon est un moment important pour découvrir les vignerons qui font leur vin avec amour”, souligne Laurent Noël, directeur général de Vins et Spiritueux chez Comexposium, organisateur de Wine Paris.

Trouver des solutions à l’export

Pour la première fois, le salon présente en un même lieu toutes les interprofessions viticoles françaises. L’objectif est de relancer les exportations particulièrement menacées sur les trois premiers marchés, la Chine, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. A l’étranger, les meilleurs clients des vins français en volume sont l’Allemagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, pour un chiffre total à l’export des vins et spiritueux qui s’élevait à 12,2 milliards d’euros en 2018 (14,1 millions d’hectolitres). Au cœur des discussions entre producteurs et négociants français et leurs importateurs américains, on espère des accords pour tenter de compenser les taxes de 25% imposées par l’administration Trump sur les vins français, allemands et espagnols de moins de 14 degrés. Sur ce marché crucial, l’inquiétude est de mise. Les ventes de vins français aux Etats-Unis ont chuté de pratiquement de moitié (-44%) en novembre après l’entrée en vigueur mi-octobre des taxes américaines, a annoncé vendredi le secrétaire d’État au commerce extérieur Jean-Baptiste Lemoyne.

30 000 visiteurs attendus

Les deux salons prévoient d’attirer 30 000 visiteurs, dont 35% venus de l’étranger, ce qui semble vraisemblable malgré l’absence d’une partie des visiteurs asiatiques vu que 27 000 étaient au rendez-vous parisien de l’année dernière, avant l’union avec Vinexpo. Ils rencontreront 2800 exposants venus de France et de 20 pays représentatifs de de 60 régions viticoles (dont l’Afrique du Sud, l’Espagne, la Géorgie, la Pologne, le Portugal, l’Argentine, le Guatemala etc.) Le plus dur pour le visiteur sera de faire son choix…

L’offre des deux salons sur trois jours est immense, avec un nombre et une variété de conférences, wine talks (Hall 6) autres master-classes (Hall 7.2), sans parler des espaces dédiés WoW pour le bio (Hall 7.2) ou l’infinite bar, le plus long bar à cocktails du monde (Hall 7.2). Plusieurs parcours thématiques sont proposés. Et pour ceux qui ne seront pas fatigués le soir, Wine Paris propose aussi une offre “off” de 65 restaurants pour bien boire et bien manger en sortant du salon, parce que Paris fête le vin. On n’oublie pas non plus la Grande Dégustation Pomerol organisée ce lundi 10 février à l’Hôtel Intercontinental – Paris Le Grand par Terre de Vins !

Union totale en 2021

Depuis janvier, il est officiel que les deux grands organisateurs de salons viticoles, Comexposium et Vinexpo Holding préparent leur fusion complète et qu’un seul salon aura lieu chaque année au début de février à Paris. On attend avec impatience le nom qui sera choisi pour la nouvelle entité.

Wine Paris et Vinexpo en pratique
Les deux salons 2020 auront lieu du lundi 10 au mercredi 12 février 2020 de 9 h à 19h (17 h le mercredi) au Paris Convention Centre – Paris Expo Porte de Versailles. Vinexpo occupera le Hall 7.2, Wine Paris les Halls 4 et 6 tandis que le Hall 7.1, réservé aux exposants internationaux, sera partagé. Les visiteurs inscrits auront un badge donnant accès à l’ensemble des deux salons.
Pour les soirées, Wine Paris propose un “off” en partenariat avec 65 restaurants parisiens tandis que Vinexpo offre un prolongement de sa section spiritueux dans 24 bars et hôtels parisiens.

Tarif 20 € en prévente internet, 40 € sur place.

Accès :
Métro — Ligne 12 (Station Porte de Versailles) et ligne 8 (Station Balard)
Tramway — T2 et T3 (Station Porte de Versailles)
Bus — Lignes 39 et 80 (Station Porte de Versailles)
Voiture — Parking 6 – Accès Avenue de la Porte de la Plaine 75015 Paris