Qui dit fêtes de fin d’année dit cadeaux, gastronomie, famille, amis… et (surtout) champagne ! Mais évidemment, pas n’importe lesquels. Découvrez chaque lundi certains des champagnes préférés de la rédaction, dégustés à l’aveugle lors de la grande sélection de notre hors-série Champagne, actuellement en kiosques.
Et pour accompagner ces divines bulles, retrouvez également chaque vendredi nos coups de cœur en vins rouges et blancs. Bonnes Fêtes !

Alfred Gratien Brut
33,45 €
La maison Alfred Gratien signe avec son brut un champagne à la beauté d’un grand classique dans son effervescence nette et joyeuse, sa bulle fine mais présente. Le bouquet aromatique est très généreux : la pêche jaune rencontre la mirabelle et l’abricot, des notes pâtissières façon pain au raisin où se mêlent les arômes issus de l’élevage sur lies de pâte feuilletée et de beurre frais à des notes plus évoluées de raisin sec venues des vins de réserve, à leur apogée sur la finale de miel de châtaignier. « Idéal en gastronomie avec une très jolie complexité, j’adore ! », résume un juré, enthousiaste.
Avec une pintade rôtie aux fruits secs, miel et petits oignons.

Dom Caudron Épicurienne – Le Meunier Conjugué aux Vieilles Vignes (Brut)
28 €
La cave coopérative de Dom Caudron cultive 125 hectares de vignes situées à Passy-Grigny, dans la vallée de la Marne, avec 75 vignerons adhérents mieux connus sous le nom de « conjugueurs de meunier ». Le pinot meunier est en effet le cépage emblématique de la maison, qu’elle décline en plusieurs cuvées BSA. La particularité de cette cuvée Épicurienne est d’être issue des plus vieilles vignes de meunier de la cave, âgées de 50 ans et plus. Éclatante de peps, superbement complexe et généreuse dans son fruit à noyau entre mirabelle, cerise et abricot, sa brioche à l’orange amère, sur une longueur remarquable, portée par une bulle délicate et maîtrisée.
Avec une côte de veau aux girolles et chanterelles.

Malard Excellence Brut
30 €
Fondée en 1996 par le parnassien Jean-Louis Malard, la maison familiale a conquis un marché significatif en vingt et quelques années, grâce notamment « au relationnel unique qu’entretient Jean-Louis Malard avec ses partenaires au vignoble », précise la maison. Composé à 60% de pinot et 40% de chardonnay, ce très beau champagne offre un nez discret, floral et beurré, une bulle confondante de finesse. La bouche révèle une puissance aromatique sur l’abricot confit et le zeste de bergamote, sur une structure vineuse, signature du pinot noir, et sur une superbe longueur.
Avec un Brillat-Savarin juste affiné.

Notre sélection champagne du 2 décembre
Notre sélection champagne du 9 décembre
Notre sélection champagne du 16 décembre