Chaque vendredi, jusqu’à la fin de l’année, découvrez certains coups de cœur de la rédaction, issus de notre dossier « Vins de fêtes », à retrouver dans Terre de vins n°62 actuellement en kiosque.
Des rouges, des blancs, de Bordeaux, de la Loire, du Languedoc… Des bouteilles pour toutes les bourses, garanties 100% plaisir pour vos repas de fin d’année !
Et n’oubliez pas, le lundi, c’est le champagne que nous mettons à l’honneur. Bonnes fêtes !

Château Pédesclaux 2017 (5ème GCC 1855)
Pauillac (Rouge)
42 €
« Nous sommes très fiers de ce millésime, qui affirme et confirme le style de nos vins, mêlant puissance et finesse », prévient Vincent Bache-Gabrielsen, qui préside aux destinées des vins de ce Grand cru classé 1855 depuis quelques années désormais. On le croit sur dégustation, qui nous fait dire que Pédesclaux ne cesse de progresser chaque année. Ce 2017 du grand vin délivre un nez sur l’orgueil du cabernet sauvignon avec ses notes de fruits rouges, de cuir et de tabac. En bouche, la poignée de cassis explose, ce qui confère une très belle fraîcheur à laquelle s’ajoute une note d’épices. C’est enfin une leçon de tension : un grand vin. JCC
Avec une épaisse côte de bœuf bleue et quelques haricots verts croquants.

Château Prieuré des Mourgues – Grande Réserve 2008
Saint-Chinian (Rouge)
12 €
En juillet dernier, la dégustation des 2002, 2005 et 2008, organisée par la Vinothèque de l’Hérault, a mis en lumière le travail de Jérôme Roger. Déjà reconnu pour ses chardonnays d’exception, il excelle sur cette cuvée Grande Réserve au potentiel de garde remarquable, pour un prix, disons-le, dérisoire. Un premier nez finement grillé, gourmand, sur les fruits rouge maturés. Attaque puissante, palais dense et profond, des saveurs poivrées, puis pruneau à l’eau de vie, de la profondeur, de la droiture, beaucoup d’épices. En finale kirsch, cacao, noyaux, anis, réglisse, c’est vraiment très complexe. Grande sensation de fraîcheur, notes eucalyptus. Une vraie merveille. AS
Sur un faisan demi-deuil.

Domaine Richaud – L’Ebrescade 2016 (AB)
Cairanne (Rouge)
20 €
Si Marcel Richaud, vigneron émérite de Cairanne, a laissé les rênes de la propriété à ses enfants, il continue de s’occuper de la cuvée mythique du domaine, L’Ebrescade (le patronyme d’un quartier situé à plus de 300 mètres d’altitude sur les hauteurs du village). Grenaches, syrahs et mourvèdres cinquantenaires y sont cultivés en coteaux et ne fournissent que de très petits rendements. C’est là une partie du secret de cette cuvée dominée par les fruits mûrs, aux tanins nobles et enrobés, aux saveurs d’épices et de fruits noirs. Elle possède cet éclat et cette intensité des vins que l’on garde longtemps en mémoire. CS
Avec un porcelet grillé au feu de bois.

Nos vins de fêtes du vendredi 20 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 13 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 6 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 29 novembre