(photos DR et I. Bachelard)
(photos DR et I. Bachelard)

Avec sa route des vins inaugurée dès 1953, l’Alsace s’est montrée pionnière en matière d’œnotourisme. Après des semaines d’arrêt forcé, cette région traditionnellement accueillante rouvre grand les portes de ses caveaux et multiplie les activités œnotouristiques.

Accueillante Alsace ! Avec ses coteaux verdoyants, ses balcons fleuris, ses caveaux chaleureux et ses cours fraiches, l’Alsace semble être née pour accueillir les touristes. Privée de leur visite en raison de la pandémie de Covid-19, cette région phare du Grand Est, aux portes de la Suisse et de l’Allemagne, redouble d’enthousiasme. Les officiels du vin comme les familles de vignerons fignolent leur accueil. Les bouteilles sont rafraichies et le kuglof n’est jamais loin.

Le retour du bus à ciel ouvert

Inventé l’année dernière, Kut’zig, le bus cabriolet rouge est de retour depuis le 17 juillet. C’était une nouveauté formidable qui a fait le bonheur de 3 000 visiteurs en 2019. Le principe est celui qu’on connait dans les grandes villes, mais il était inconnu dans le vignoble. Avec un ticket à 15 € (10 pour les enfants), on peut monter dans un village et descendre dans un autre autant de fois qu’on le souhaite entre 8h30 et 21 h. Le bus Kut’Zig qui passe toutes les heures et demie revient cette année les vendredi, samedi, dimanche et fêtes, à travers une boucle qui tourne autour de Colmar (Haut-Rhin) le long d’une prestigieuse partie de la Route des Vins d’Alsace et ce dans le respect des gestes barrières en vigueur.
Le Kut’Zig dessert les perles du vignobles Ribeauvillé, Hunawihr, Riquewihr, Kaysersberg, Turckheim, Vœgtlinshoffen et Eguisheim au départ de Colmar. Cette initiative privée est le résultat d’une réflexion menée autour de la mobilité douce par l’entreprise de transport LK Kunegel. Son nom “Kut’Zig” – ébouriffé en alsacien – fait référence au bus à ciel qui permet de sillonner le vignoble sans souci, les cheveux au vent. Pour s’assurer une place mieux vaut régler sur le site internet www.kutzig.fr ou l’application mobile Kut’Zig, mais les réservations de dernière minute peuvent être réglées au conducteur (espèces ou CB sans contact).

L’Alsace Régale, le jeu concours des vins d’Alsace

Afin d’accompagner la relance économique de sa filière, l’interprofession des vins d’Alsace lance cet été une ambitieuse opération intitulée “L’Alsace Régale”. Ce jeu concours inédit invite les consommateurs de vins d’Alsace à partager en image leurs instants de dégustation, afin de tenter de remporter un des nombreux cadeaux mis en jeu. Par cette initiative, les vins d’Alsace ne font pas que relancer leur propre filière, ils participent aussi à la reprise de l’activité de toute la sphère hôtellerie et restauration, puisque les vins d’Alsace accompagnent traditionnellement la gastronomie. Où que vous soyez en France ou ailleurs, vous pouvez tenter votre chance.
Pour participer, rien de plus simple, il vous suffit de prendre en photo un verre ou une bouteille de vin d’Alsace, que vous soyez au domaine, au restaurant, dans un bar ou chez un caviste, puis de télécharger cette photo directement sur le site dédié (www.alsaceregale.com), pour tenter de remporter chaque semaine, du 24 juillet au 18 septembre, l’un des huit lots mis en jeu : un vol en montgolfière en Alsace, une journée sur la Route des Vins d’Alsace avec chauffeur privé, un vélo électrique pliant de marque française, une cave à vin La Sommelière, une nuit dans un écolodge, un dîner pour deux dans un restaurant étoilé, un dîner pour deux dans le vignoble alsacien, ainsi que deux bons pour une expérience artisanale d’exception. Si la photo est faite directement au domaine, les chances de gagner sont doublées.

Pique-nique ou apéritif chez le vigneron indépendant

S’il ne reste pas beaucoup de temps pour s’inscrire au pique-nique chez le vigneron (http://alsace-du-vin.com) qui a lieu les 26 et 27 juillet il y a encore de nombreuses dates pour profiter des apéritifs gourmands qui se déroulent chaque vendredi jusqu’au 14 août. Les vignerons qui ouvrent leurs portes à cette occasion font chaque année preuve d’imagination pour proposer de nouveau accords mets et vins. En échange de 28 € (25 si on réserve une semaine d’avance), on est assuré de faire des découvertes gourmandes. Et de passer un bon moment.