Comment séduire le consommateur qui hésite au rayon vins du supermarché ? Depuis début février, deux sommeliers sont présents pour aider les clients des grandes surfaces à choisir leur bouteille de Bordeaux. Du moins de façon virtuelle.

Le CIVB, Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, a lancé cette année la première expérience de réalité virtuelle de l’appellation en grandes et moyennes surfaces. Plus de 4 millions de bouteilles de Bordeaux sont équipées d’une collerette sur laquelle figure un QR code. Il suffit de scanner ce QR code avec un smartphone pour voir apparaître à l’écran un sommelier qui va, dans une vidéo de 30 secondes, expliquer le profil du vin et suggérer des accords.
Cinq vidéos ont été réalisées pour cinq grands profils de vins : les rouges “intenses”, les rouges “gourmands”, les blancs “douceur”, les blancs “frais et fruités” et les rosés “croquants”. On est loin du commentaire de dégustation sur un millésime précis mais c’est bien la carte d’un discours rajeuni, accessible aux nouvelles générations de consommateurs, qu’a voulu jouer le CIVB.

Pizza et sushis

“On parle pizza et sushis de façon tout-à-fait décomplexée”, s’amuse Laetitia Ouspointour. L’un des sommeliers virtuels, c’est elle. L’autre est Benoît Trocard. Tous deux sont vignerons dans le Bordelais et formateurs à l’Ecole du vin de Bordeaux. “On s’adresse vraiment au grand public du supermarché qui recherche un vin… et ne sait pas quoi choisir. Lui parler d’accords, de plats, est une porte d’entrée plus accessible”.

“L’objectif est de déclencher l’acte d’achat en proposant aux néophytes des explications simples et ludiques”, complète Stéphanie Sinoquet, responsable marketing France au CIVB. Bordeaux a encore besoin de convaincre de sa diversité, de son accessibilité. Nous devons expliquer qu’à côté des vins rouges boisés ou charpentés, il y a toute une nouvelle gamme de vins sur le fruit, prêts à boire.”

Le prix des bouteilles équipées de collerette oscille entre 3 et 10 euros. Le CIVB a fourni gratuitement les collerettes à plus de 50 négociants et viticulteurs participants à l’opération. A eux d’habiller leurs bouteilles avec. Les deux sommeliers virtuels conseilleront les clients des grandes enseignes de toute la France, jusqu’aux foires aux vins de la rentrée. “Le Bordelais est la plus grande zone d’AOC de France, rappelle Laetitia Ouspointour. Mais le grand public reste sur l’image des grands crus, qui ne représentent que 2% des Bordeaux. Reste 98 % qui méritent tout autant d’être connus.”

Ci-dessous : Laetitia Ouspointour, l’une des deux sommeliers virtuels de Bordeaux.