Le coup d’envoi du projet de Cité de la gastronomie et du vin a été donné le 2 février dernier à Dijon. Beaune n’est pas en reste et peaufine sa Cité des vins de Bourgogne.

On connaissait le foot et ses derbys passionnés. Le vin pourrait bien voir émerger une nouvelle rivalité régionale. Dijon VS Beaune. C’est Dijon qui a tiré le premier. Le lancement officiel de la Cité de la gastronomie et du vin y a été donné début février. La mairie a confié au groupe Eiffage sa réalisation : un aménagement urbain majeur de 250 millions d’euros. Il prévoit 630 logements, un hôtel 5 étoiles, 13 salles de cinéma, un pôle commercial (boutiques, cafés, restaurants) et un pôle culturel, d’expositions et de formations (5 000 m²). L’initiative s’inscrit dans la dynamique du classement du repas gastronomique des français par l’Unesco en 2010.

Le pôle culture donnera les clés pour comprendre le repas gastronomique des français et mettra en avant le vin. La partie exposition sera composée d’un Pavillon de la Gastronomie (1 100 m²) et d’un espace vins et Climats de Bourgogne. Les travaux doivent débuter à la fin de l’année 2016 et la livraison des premiers éléments du programme est prévue en 2018.

Plus au sud, la Cité des Vins de Bourgogne doit accueillir, dès 2018 à Beaune, les œnophiles pour « une expérience unique ». Un bâtiment, d’une surface d’environ 4.500 m2, sera dédié aux vins, aux « Climats » (classés au patrimoine mondial de l’Unesco en juillet 2015) et à l’œnotourisme. Le site vise à être la porte d’entrée dans la région afin de donner envie aux visiteurs d’aller voir le vignoble. Un parcours « ludique et interactif » doit faire comprendre la diversité des vins de Bourgogne. Une approche pédagogique et sensorielle doit être la marque de fabrique de cette cité. Il ne manquera plus qu’aux visiteurs de compter les points. Et avec un peu de chance ce derby pourrait bien devenir un « classico » !