Photo : Emmanuel Goulet
Photo : Emmanuel Goulet

L’événement Champagne Tasting organisé par Terre de vins aujourd’hui à l’hôtel Salomon de Rothschild a cherché à rassembler les trois grandes familles champenoises : celle des vignerons récoltants-manipulants, celle des maisons et celle des coopératives. Parmi ces dernières, le champagne Palmer vous propose de découvrir son tout dernier opus de sa cuvée Amazone qui réunit la quintessence des plus beaux chardonnays et des plus beaux pinots noirs de la Montagne de Reims.

Cinq ans après sa dernière sortie, Amazone, la cuvée de prestige du champagne Palmer qui rend hommage aux crus de la Montagne de Reims, présente un nouvel opus. La coopérative a bâti une part de sa réputation sur sa maîtrise des soleras. La première, initiée en 1986, était dédiée aux vins rouges pour ses rosés. Une originalité, puisqu’aujourd’hui encore, si les soleras sont très répandues pour le blanc, celles dédiées aux rouges demeurent rarissimes en Champagne. Constatant l’intérêt de cette technique, une seconde solera consacrée au chardonnay avait été lancée il y a trente ans en partant du terroir de Trépail. Elle sert à la liqueur de dosage, formant ainsi un trait d’union entre toutes les cuvées de la Maison, et parfois d’épice sur les années un peu compliquées dans les cuvées non millésimées. Dans cette nouvelle version de la cuvée Amazone, pour la première fois, Palmer a décidé de l’intégrer dans son assemblage. Et ce n’est qu’un début, la coopérative a en effet lancé depuis douze ans une troisième solera en blanc de noirs qui devrait intégrer les prochaines éditions.

Le reste de la cuvée tirée en 2013 est constitué des millésimes 2012, 2010 et 2009. L’ensemble forme un équilibre entre les notes poivrées des pinots noirs de Mailly et Verzenay, et celles plus salines et marquées par les agrumes des chardonnays de Villers-Marmery et Trépail. Pour ce bel assemblage, le chef de caves est allé chercher ses cuves les plus expressives et les plus puissantes. « En 1976, nous avons baptisé cette cuvée Amazone pour faire écho à ce contraste entre élégance et force qui la caractérisent » explique François Demouy, directeur de la communication.

Les 18 % de solera apportent au champagne de très belles épices douces qui se manifestent à travers des notes de cannelle et de vanille. Cette dernière saveur s’explique peut-être aussi par l’élevage systématique des vins pendant huit mois dans des vieux fûts avant de rejoindre la réserve perpétuelle. Le long vieillissement sur lie (7 ans) offre en prime de beaux arômes d’évolution avec des notes confites et fumées. Cette complexité est balancée par la fraîcheur liée à la forte proportion de raisins issus de la face Nord.

Le packaging a lui aussi été renouvelé. « Il est passé du noir au blanc, on a voulu un habillage qui exprime davantage le vin dans son nouvel assemblage. Auparavant nous voulions mettre en avant la force, aujourd’hui davantage la fraîcheur et le côté chardonnay. » L’étui est 100% recyclable et compostable grâce à son papier issu de fibres vierges, son encre végétale et son vernis à l’eau qui remplace le pelliculage. Quant aux feuilles de vignes simplement travaillées en relief, elles offrent un motif à la fois chic et sobre.

Prix 110 €

palmerco-amazone-de-palmer-credits-atelier-nicolas-demoulin-2-2
Photo: Atelier Nicolas Demoulin