(photo : Baudouin)
(photo : Baudouin)

À deux heures au sud-est de Paris, le vignoble de Chablis ressemble à une oasis viticole, nichée au sein de vastes cultures céréalières. C’est la Bourgogne du nord, plus discrète que sa voisine beaunoise. Et plus simple, avec quatre appellations seulement : Petit Chablis, Chablis, Chablis premier cru et Chablis grand cru. Le tout en chardonnay, seul cépage autorisé. Comme le résume bien Louis Poitout, membre de la fédération de défense de l’appellation, « le chardonnay, il y en a partout sur la planète, mais le caractère minéral qui ressort à Chablis, on ne le retrouve nulle part ailleurs ». Ce que confirment les six maisons et châteaux à avoir ouvert leur porte pour une Escapade publiée dans Terre de vins n°67, actuellement en kiosque.

Épisode 1 : La Chablisienne

Le pouls de Chablis
Vous admirez une vigne à Chablis ? Une chance sur quatre pour qu’elle produise des raisins destinés à la Chablisienne. Plus qu’une coopérative, cette cave est un quartier du bourg, son poumon économique. « 250 viticulteurs associés nous apportent leurs moûts chaque année », compte Damien Leclerc, directeur général. De quoi remplir ces impressionnantes rangées de cuves Inox, hautes comme de petits immeubles, qui composent la cuverie. Vous pourrez les apercevoir de loin, mais pas les approcher, question de sécurité. Qu’importe, des casques de réalité virtuelle vous seront proposés au caveau. L’immersion à 360 degrés est spectaculaire (7,50 €, avec dégustation de quatre vins). Visite virtuelle ou non, la découverte des vins de la cave, une trentaine de cuvées couvrant la plupart des terroirs de l’appellation, est une bonne première approche de Chablis. Que vous optiez pour le petit chablis Pas Si Petit (10 €), indiqué pour un plaisir gourmand en apéritif, ou le grand cru Château Grenouille (50 €), destiné à une longue garde, la fraîcheur et la minéralité sont au rendez-vous. « On a beaucoup travaillé là-dessus, avec des délais d’acheminement raccourcis pendant les vendanges, afin de préserver la trame acide de nos vins », analyse l’œnologue de la coopérative, Vincent Bartement. La gamme et les offres de dégustation sont à retrouver sur le site Internet de la coopérative. Pour toute demande spéciale (grands groupes), il est conseillé d’appeler. Sinon il suffit de passer, à peu près… n’importe quand : le caveau est ouvert 7j/7 et ferme seulement les 25 décembre et 1er janvier.
LA CHABLISIENNE – 89800 CHABLIS
03 86 42 89 89 – Site internet