Le 18 novembre, le voilier Grain de Sail a quitté le port de Saint-Malo, avec 15 000 bouteilles de vin bio à son bord. C’est le premier voilier cargo au monde, qui doit relier New York avant de rejoindre l’Amérique Centrale pour revenir en France plein de cacao et de café.

Alors que les 33 marins du Vendée Globe faisaient face aux premières violences de l’Océan Atlantique après leur départ des Sables d’Olonne, un bateau à voile d’un genre particulier s’apprêtait à quitter Saint-Malo pour un périple d’un tout autre genre. Grain de Sail – puisque c’est le nom du 2 mâts qui étrenne son pavillon français – a largué les amarres le 18 novembre, avec à son bord 4 marins professionnels et une cargaison de 15 000 bouteilles : un projet étonnant qui trottait dans la tête de deux Bretons, qui ont dû passer pour de joyeux utopistes lorsqu’ils ont affiché leur désir de construite un voilier-cargo. “Deux fois par an, il exportera des vins français BIO vers New York et ramènera une partie de nos matières premières BIO d’Amérique latine avec un bilan carbone au ras des pâquerettes et une belle aventure maritime !!” peut-on lire depuis deux ans sur le site de Grain de Sail, l’entreprise de café et de chocolat bio créée par Olivier et Jacques Barreau, basée à Morlaix (Finistère).

Une cale unique climatisée

Le grand jour est arrivé le 18 novembre, sur le port de Saint-Malo (Ille & Vilaine) avec le départ du Grain de Sail, un impressionnant voilier défini comme VOTAAN 72, Voilier Océanique de Transport trAns Atlantique iNnovant de 72 pieds, qui a été lauréat de l’appel à projets “Véhicules et transports du futur 2016”. Doté d’une structure aluminium, il mesure donc 24,24 m de long et se distingue surtout par sa largeur (6 m), ce qui lui permet d’accueillir dans sa cale 50 tonnes de marchandise dans des conditions exceptionnelles. Elle bénéfice d’une isolation en mousse polystyrène et d’une climatisation pour réguler température et humidité, alimentée par éoliennes, panneaux solaires et hydro-générateurs (hélices entrainées par le mouvement dans l’eau).

Sélection pointue de chocolats, de cafés et de vins

Si le transport maritime décarboné est au cœur de l’actualité Grain de Sail, le développement durable, la qualité des produits et le développement social sont les piliers de l’entreprise depuis sa création en 2010. Les cafés et cacaos sont choisis à la source en Amérique Centrale principalement et transformés en Bretagne. On peut ainsi hésiter entre Mexique, Pérou ou même un décaféiné du Honduras. Pour les vins, bio, biodynamiques ou naturels, 25 cuvées ont été retenues chez 7 vignerons de France, parmi lesquels on retrouve des noms appréciés par Terre de Vins comme les alsaciens Pierre et Jean Dietrich du domaine Achillée à Scherwiller, créateurs d’un locavor au printemps dernier, ou Emeline Bergeron et Jérôme Dumanois du domaine de la Fessardière en Muscadet de Sèvre & Maine. Une petite gamme de vins bourguignons a aussi été créée pour l’occasion avec le négociant Arnaud Boué

Le voilier prévoit quatre à cinq semaines de navigation pour atteindre New York. Sur place il séjournera à quai à Brooklyn pour faire visiter sa cale et déguster ses vins avant d’appareiller vers la République Dominicaine. Les vins devraient se retrouver dans les restaurants et bars de New York, tant que la loi les maintient ouverts. Et de toutes façons chez les cavistes qui n’y souffrent pas des conséquences de la Covid-20.