Photo DR Clément L'hôte
Photo DR Clément L'hôte

À l’occasion des Grands Jours de Bourgogne, du 21 au 25 mars 2022, retrouvez chaque jour notre chronique sur l’un des vignobles de la région. Aujourd’hui, la Côte chalonnaise. Les différentes influences bourguignonnes se rencontrent dans cette terre de plus en plus courtisée.

Quel meilleur résumé de la Bourgogne viticole que la Côte chalonnaise ? On y trouve des pinots noirs sur coteaux argileux, qui rappellent la Côte de Nuits, et des chardonnays sur substrats calcaire, qui n’ont rien à envier à Chablis et à Mâcon. Sans oublier une culture de l’aligoté, « l’autre » blanc de Bourgogne, remis au goût du jour.

Bouzeron, Rully, Mercurey, Givry, Montagny et les villages alentours ont tiré leur épingle du jeu ces dernières années. Jadis habitués aux gros rendements – il fallait bien abreuver le bassin minier et industriel du Creusot-Montceau – les vignerons ont pris le virage de la qualité à grande vitesse. Sélection de chardonnays et de pinots fins, vinifications au domaine, cuvées parcellaires, communication moderne et œnotourisme…  Tout cela coule de source aujourd’hui.

Vignerons stars, pépites et grandes maisons

Évident, diront certains, au vu du potentiel du secteur. Aubert de Villaine, copropriétaire du domaine de la Romanée Conti, ne s’y est pas trompé, en s’installant à Bouzeron dès 1973. Depuis, la liste des domaines mondialement reconnus ne fait que s’allonger :  Dureuil-Janthial, Cellier au Moines, Lorenzon, Feuillat-Juillot… pour ne citer qu’eux. En conséquence, les prix grimpent, diront certains. En partie, il faut le reconnaître. Ce qui n’empêche pas, encore aujourd’hui, de trouver des pépites à chaque coin de village.

Les grandes maisons de Côte-d’Or ont elles aussi trouvé leur bonheur à l’ouest de Chalon. Le domaine Faiveley, la famille Picard, ou encore le groupe Boisset y mènent une part non négligeable de leur activité. Avec, à chaque fois, des investissement environnementaux et qualitatif qui forcent l’admiration.

Vous l’aurez compris, il y a mille chose à découvrir en Côte chalonnaise. Cela tombe bien, car les moyens de le faire sont nombreux : voies cyclables, trottinette électrique, péniche, voire… montgolfière. Il faut bien un peu de hauteur pour appréhender un vignoble aux mille facettes.


Le salon professionnel des « grands jours de Bourgogne » dédie le jeudi 24 mars à la Côte chalonnaise. Informations sur grands-jours-bourgogne.fr