Une Tiny House s’est installée en bords de Loire, dans le vignoble de Nantes. Mobile, autonome et écolo, cette maisonnette d’un genre nouveau offre un panorama éblouissant, au milieu des vignes.

Au bout de la parcelle de vignes, la Tiny House surplombe la Loire. Depuis la cuisine ou le lit, on découvre le fleuve majestueux, jusqu’aux premiers immeubles nantais, par temps clair.
De l’autre côté de la maisonnette, ce sont les belles vignes du domaine des Génaudières, entre Nantes et Angers. Entre le Muscadet et l’Anjou, on produit sur les Coteaux d’Ancenis – le nom de cette zone d’appellation – du malvoisie (pinot gris) et du gamay, mais aussi du muscadet.

La Tiny House s’est installée là en mai 2017, pour un été. « On a découvert la vue, et on a décidé que c’était le bon endroit », se souvient Maxence, un des constructeurs. La famille Huguet, propriétaire du domaine, gère l’accueil des hôtes, et le coin, à quelques encablures du circuit de la Loire à vélo, ne manque pas d’attraits touristiques… ni de plaisirs œnophiles.

Tiny House : « Moins de choses et plus de liberté »

Officier de marine marchande, Maxence a construit lui-même la maison, avec son frère et un ami. Les Tiny Houses, ou « petites maisons », sont des habitations mobiles, autonomes et écolo, conformes aux principes de la « sobriété heureuse ». « L’idée est de revenir à plus de simplicité, avec moins de choses pour vivre et plus de liberté », expose Maxence.

La maisonnette a une surface de 13m2, « 25m2 si on compte les mezzanines et la terrasse », précise le constructeur. Conçue pour pouvoir héberger trois personnes, on y trouve tout le confort moderne : cuisinière à gaz, chauffage, électricité, douche, eau chaude, toilettes (sèches) et même un frigo.

Et pourtant, cette maison n’est raccordée à aucun réseau, elle est complètement autonome ! L’électricité est produite par 3 panneaux solaires. Un système de récupération d’eau de pluie et de filtres permet, en théorie, d’être également autonome en eau, mais pour accueillir du public, les concepteurs ont dû se résoudre à devoir remplir la citerne d’eau municipale.

Les équipements ont été choisis minutieusement pour limiter au maximum la consommation d’énergie. Connectée, la maisonnette communique en direct sur ses dépenses énergétiques. « Dans notre Tiny, un habitant consomme quatre fois moins d’énergie que dans une maison normale », souligne Maxence.

L’autre avantage de la petite maison, c’est bien sûr sa mobilité, qui permet de l’installer où l’on veut… y compris des endroits normalement inaccessibles, comme ce bout de parcelle au-dessus de la Loire. L’été en bords de mer, l’hiver à la montagne… La Tiny est faite pour voyager, mais pour cet été au moins, c’est escale dans les vignes, sur les bords de Loire.

Tarifs et réservations / Renseignements Domaine des Génaudières