Ci-dessus : Naïs Duboscq.
Ci-dessus : Naïs Duboscq.

À été spécial, événement spécial. La maison rémoise s’associe à l’Opéra de Paris pour une Fête de la Musique qui va vibrer aux voix et aux pas de l’une des plus grandes maisons lyriques et chorégraphiques au monde.

On connaissait l’attrait de Vitalie Taittinger, récemment nommé à la tête de la maison éponyme, pour l’art. Nul doute que celle qui est aussi directrice du FRAC (Fond Régional d’Art Contemporain) Champagne-Ardenne depuis 2017, est pour quelque chose dans l’organisation de cet événement. La maison champenoise, qui est par ailleurs mécène depuis 5 ans de l’Opéra National de Paris (regroupant les scènes du Palais Garnier, de l’Opéra Bastille, et 3ème scène, plateforme digitale ouverte aux artistes) ouvre ses caves creusées dans les crayères gallo-romaines le 21 juin prochain pour une Fête de la Musique sur fond lyrique. Une expérience inédite en ces temps rythmés de musique covidienne. Ainsi défileront des artistes du corps de ballet (Naïs Duboscq) et en résidence au sein de l’Académie de l’Opéra National de Paris (le baryton Timothée Varon, la soprano Kseniia Proshina et le pianiste Benjamin Laurent). Les visites seront ponctuées d’un temps artistique, ainsi que de projections de courts-métrages sur les murs des crayères. Cette balade unique se conclura par une dégustation de la cuvée d’exception de la Maison, le Comtes de Champagne Blanc de blancs Grands Crus 2007. A la fin de la journée, une représentation regroupant l’ensemble des artistes sera donnée dans les caves. Un véritable parcours musical immersif, qui scelle un peu plus la relation étroite qu’entretient la Maison dTaittinger avec l’Opéra de Paris.

“L’excellence du savoir-faire, l’art de projeter la tradition dans notre temps, la culture du plaisir sont autant de valeurs qui nous unissent et que nous avons à cœur de partager à travers ce partenariat. Notre maison est très attachée au mécénat qui la lie à l’Opéra, ainsi qu’aux équipes qui la font vivre.” ajoute Vitalie Taittinger, présidente de la Maison.

Pour Jean-Yves Kaced, directeur de l’Association pour le Rayonnement de l’Opéra National de Paris et directeur du développement et du mécénat de l’Opéra National de Paris, les liens solides d’amitié tissés avec la maison Taittinger reflètent d’une même volonté, celle d’incarner l’art de vivre à la française. “Nous nous sentons appartenir à une même famille de cœur et d’esprit”, ajoute t-il.

Ballet, chants lyriques et bulles, un mariage de passion qui vient à pas chassés, ouvrant un peu plus le champ des possibles à toute une filière affaiblie par cette crise inédite.

Informations pratiques : les visites ainsi que le nombre de personnes pouvant assister à la représentation finale étant en nombre limité, il est important de réserver par téléphone au 03 26 85 45 35 ou par mail à visites@taittinger.fr. À partir de 50€/personne.

www.taittinger.com
www.operadeparis.fr