Photo © Millésima
Photo © Millésima

La campagne des primeurs continue de se déployer. Après la sortie de trois “poids lourds” médocains (Pontet-Canet, Palmer, Cos d’Estournel), d’autres châteaux moins scrutés par les marchés ont également révélés leurs prix. De bonnes affaires s’y nichent.

Avec un Pontet-Canet et un Palmer annoncés à -30%, puis un Cos d’Estournel sorti ce matin à -25%, la tendance du millésime 2019 se dessine à la baisse. Tendance confirmée par d’autres sorties récentes comme Château Cantemerle, 5ème Grand Cru Classé en Haut-Médoc (16,80 € revente négociant, en baisse de 17.6% par rapport à 2018), Malescot Saint-Exupéry, 3ème Grand Cru Classé à Margaux (30 € revente négociant, -26%) ou encore Château Guiraud, 1er Grand Cru Classé de Sauternes (30 € revente négociant, -3,8% par rapport à 2017 – pas de premier vin en 2018).

Concrètement, pour le consommateur, ce sont de bonnes affaires en vue. Ainsi, sur des sites marchands, les amateurs peuvent trouver les dernières sorties aux prix indicatifs suivants :

Château Cantemerle, 5ème Grand Cru Classé, Haut-Médoc : 19,80 € HT
Château Camensac, 5ème Grand Cru Classé, Haut-Médoc : 19,60 € HT
Château Malescot Saint-Exupéry, 3ème Grand Cru Classé, Margaux : 35 € HT
Château Guiraud, 1er Grand Cru Classé, Sauternes : 35,50 €
Château Pédesclaux, 5ème Grand Cru Classé, Pauillac : 28 € HT
Château Lilian Ladouys, Cru Bourgeois Exceptionnel, Saint-Estèphe : 14 € HT
Château Fonréaud, Cru Bourgeois Supérieur, Listrac-Médoc : 12,50 €
Château Belle-Vue, Cru Bourgeois Exceptionnel, Haut-Médoc : 12,30 € HT
Château Fombrauge, Grand Cru Classé, Saint-Emilion : 22,12 € HT
Château Laroque, Grand Cru Classé, Saint-Emilion : 19,60 € HT
Clos Haut-Peyraguey, 1er Grand Cru Classé, Sauternes : 28 € HT
Château Dalem, Fronsac : 16,20 € HT
Château Maucaillou, Moulis : 16,65 € HT


EN BONUS
“Un dossier spécial
Terre de vins”

Pendant cette période de confinement, “Terre de vins” a mené, comme promis, “sa” campagne primeurs. Près de 400 propriétés ont été dégustées au cours d’un marathon express qui prend fin ce mercredi avec les Grands crus classés de Saint-Emilion. “L’adhésion des propriétés à ce projet a été considérable, confie Rodolphe Wartel, directeur du magazine. C’est aussi le signe, pour ces propriétaires, que la vie ne doit pas s’arrêter, qu’ils ont envie de prendre une part de voix et qu’ils sont fiers du millésime 2019”. Ces dégustations se sont faites à huis clos dans des propriétés-relais qui ont, avec une bienveillance que nous remercions à nouveau, accepté le dépôt de dizaines d’échantillons.
Nos abonnés découvriront dès la semaine du 8 juin un numéro collector où près de 400 grands vins de Bordeaux auront été dégustés, sous la direction de Sylvie Tonnaire, rédacteur de chef et Mathieu Doumenge, rédacteur en chef adjoint. Un numéro qu’aucun autre magazine au monde n’aura réalisé, dans ces conditions si singulières et… historiques.