Les trois finalistes : Clément Calvel, Maëva Pelissier et Marie Wodecki.
Les trois finalistes : Clément Calvel, Maëva Pelissier et Marie Wodecki.

Le concours destiné aux élèves de mention complémentaire s’est déroulé en ligne. Une première à l’occasion de cette 34e édition. Le titre est revenu à l’étudiante du CFA de Groisy qui signe ainsi une deuxième victoire en moins d’un mois.

A situation exceptionnelle, organisation exceptionnelle ! Prévu le lundi 30 mars dernier à Gaillac, le 34e Trophée des Terroirs du Sud-Ouest faisait partie des victimes collatérales de l’épidémie de Covid19 et son annulation fut annoncée dans un premier temps.
Mais ses organisateurs (l’association des Sommeliers du Sud-Ouest – Occitanie, l’Association sommeliers formateurs et l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest) ont de la ressource. Et en quelques jours, ils ont revu leur copie afin de donner vie à l’un des trois concours qu’ils proposent habituellement en simultané. Oubliées les catégories cadets (élèves d’écoles hôtelières en formation non spécialisée) et professionnels ; cette année, seuls les étudiants de mention complémentaire sommellerie étaient concernés ce lundi 6 avril par une série d’exercices écrites de sélection à gérer à distance. En quarante minutes les 23 postulants au titre représentant quatorze centres de formation ont débuté par un questionnaire. Suivaient la correction d’une carte des vins erronée (14 minutes) et une épreuve de commercialisation autour d’accords mets-vins (30 minutes).

Des accords mets-vins inspirés

A 14 h 15, en présence “confinée” de Philippe Faure-Brac, président de l’Union de la Sommellerie Française, les noms des trois finalistes ont été dévoilés. Clément Calvel (lycée hôtelier de Talence) était accompagné par Maëva Pelissier (lycée hôtelier de Toulouse) et Marie Wodecki (CFA de Groisy), la gagnante, le 11 mars dernier, du challenge du château Gassier en Provence.
Un travail d’accord mets-vins autour du menu du jour proposé par un restaurant virtuel permettait à chacun d’afficher ses connaissances et ses goûts pour les vins du sud-ouest. Pour l’apéritif, la lauréate proposait la cuvée Roc’Ambulle du domaine Le Roc à Fronton, un rosé effervescent à base de négrette. Pour les côtelettes et selle d’agneau fermier du Pays d’Oc grillées, jus corsé au vin de Braucol, embeurrée de fève à l’ail rose de Lautrec, elle optait pour un Irouleguy du domaine Arretxea, la cuvée Haitza, un assemblage de tannat et cabernet. Enfin, Marie Wodecki concluait avec une méthode ancestrale 100% mauzac du domaine Plageoles à Cahuzac-sur-Vère pour accompagner le dessert baptisé comme une omelette norvégienne en sud-ouest…
Parrain du concours, Jean-Baptiste Bosc, sommelier au Pavillon Ledoyen à Paris testait l’aisance des finalistes en anglais alors que Paul Fabre, directeur de l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest concluait en demandant à chacun de promouvoir en une minute la viticulture de cette région.
Un vrai concours et une première tentative couronnée de succès.