Les 27 lauréats et les 3 prix spéciaux des premiers Trophées de l’Œnotourisme de Terre de Vins et Atout France n’ont pas manqué d’échanger sur les offres et expériences mis sous le feu des projecteurs lors de la remise des prix, hier au ministère des Affaires étrangères à Paris.

Le projet était ambitieux avec plus de 350 dossiers de 14 régions à éplucher par les 12 membres du jury “mais j’espère que les candidatures dépasseront la barre des 500 pour la deuxième édition”, a annoncé d’emblée Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins à l’origine de cette première édition des Trophées de l’Œnotourisme avec Atout France. Des Trophées avaient d’ailleurs déjà existé il y a quelques années mais ils s’étaient heurtés à des problèmes techniques et de coûts d’organisation. Hervé Novelli, ancien secrétaire d’état au Tourisme et président du Conseil supérieur de l’Œnotourisme, a rappelé que “récompenser l’offre d’excellence à travers des prix était l’une des orientations des Premières Assises de l’Œnotourisme” qui s’étaient déroulées à Paris en novembre dernier. Une première étape vers la classification de l’offre et la hiérarchisation “pour faire de la France la terre pionnière d’une vraie structuration de l’offre œnotouristique”. Reste ensuite “avec un œnotourisme de plus en plus large et profond à le promouvoir avec tous les outils désormais à disposition, publications, réseaux sociaux, événements…” a insisté Christian Mantéi, directeur d’Atout France depuis sa création en 2009 et qui en prendra dans quelques jours la présidence.

Restructuration et professionnalisation de l’offre

Les initiatives récompensées (voir ici le palmarès détaillé) ne manquent pas d’originalité et d’authenticité, que ce soient sur des domaines familiaux, dans des coopératives ou des groupes de grande envergure. “Elles font aussi le lien avec le territoire, développent l’emploi local et montre la capacité de transmission des exploitations” a souligné Jean-Christophe Roubin du Crédit Agricole. D’autres partenaires comme Régis Glorieux de l’école Vatel a insisté sur la professionnalisation du secteur à travers la formation des jeunes, notamment à l’accueil dans les propriétés, au management hôtelier autant qu’à la dégustation des vins. « Et non seulement on ne peut que constater cette professionnalisation de l’offre mais nous sommes aussi surpris d’une aussi grande diversité des propositions qui s’insèrent dans un plus vaste environnement régional et touristique » a précisé Brigitte Bloch, déléguée Destination Régions au sein du cluster Œnotourisme d’Atout France.

A la suite de la remise des 27 Trophées et des 3 prix spéciaux, les commentaires allaient bon train autour de quelques jolies bouteilles apportées par les participants. “Cette manifestation montre la belle dynamique du secteur” ; “Les projets étaient de haute volée, le challenge est d’autant plus motivant pour les prochaines éditions” ; “Cela donnait aussi des idées pour étoffer notre offre”… Quelques déçus bien sûr mais tous promettaient de représenter un dossier pour les prochaines éditions. En attendant, les neuf lauréats des Grands Prix se réjouissaient de participer à la mission de cinq jours au Japon en novembre prochain avec Atout France dans le but de rencontrer les tour opérateurs japonais et de leur expliquer leur offre œnotouristique. De belles ouvertures et de riches échanges en perspective.

Photos JC Gutner