Ci-dessus, Stéphane Carrade, deux étoiles au Skiff Club en Gironde.
Ci-dessus, Stéphane Carrade, deux étoiles au Skiff Club en Gironde.

Lorsque parait le Guide Michelin avec ses 70 nouvelles tables étoilées, Terre de Vins cherche pour ses lecteurs les régions les plus gourmandes. Le Bordelais et l’Alsace apparaissent comme des destinations heureuses. De même que les montagnes alpines.

Chaque année le Guide Michelin réserve son lot de surprises, de découvertes et de déceptions. En 2020 ce sont les deux étoiles qui ont le vent en poupe : il y en avait 5 nouvelles l’an dernier alors que 11 arrivent au palmarès du jour. Mais dans l’ensemble des étoilés, le chiffre reste assez stable, autour de 70 nouvelles tables sont décorées chaque année, ce qui donne un guide rouge riche de plus de 600 étoilés, 513 une étoile, 86 deux étoiles et 20 trois étoiles.

Dans le Bordelais

Bordeaux se taille une belle place avec quatre nouveaux restaurants couronnés par une étoile, L’Oiseau Bleu, Soléna et Tentazioni en ville ainsi que Claude Darroze à Langon. Tout près sur le bassin d’Arcachon à La Teste-du-Buch, le Skiff Club, finaliste du Tour des Cartes de Terre de Vins dans la catégorie Restaurants Gastronomiques, décroche une deuxième étoile. Le vignoble bordelais demeure une valeur sûre pour le gourmand avec quatre deux étoiles bien installées, La Grande Maison de Bernard Magrez et Le Pressoir d’Argent – Gordon Ramsey à Bordeaux, La Grand’Vigne à Martillac aux Sources de Caudalie (Château Smith Haut-Lafitte) et l’Hostellerie de Plaisance à Saint-Emilion.

Bourgogne et Alsace

Les amateurs de Bourgogne sont heureux car ce sont deux tables dans le vignoble qui acquièrent une étoile toute neuve, la Table d’Hôte à Gevrey-Chambertin et Le Charlemagne à Pernand-Vergelesses. Et Le Bouchon Bourguignon reçoit un bib gourmand à Tournus. En Alsace, les amoureux de la table d’Olivier Nasti, au cœur du vignoble à Kaysersberg, au pied du grand cru Schlossberg, sont un peu déçus de voir qu’il n’obtient pas la troisième étoile, alors qu’il est sorti vainqueur au Tour des Cartes dans la catégorie Restaurants Gastronomiques de Prestige. Mais il leur reste de quoi se faire plaisir avec pas moins de 29 étoilés, 23 une étoile et 6 deux étoiles, l’Auberge du Cheval Blanc à Lembach, La Fourchette des Ducs, à Obernai, la Villa René Lalique à Wingen-sur-Moder, l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern, JY’S à Colmar et donc la Table d’Oliver Nasti.

Au pied des pistes

Enfin pour les amateurs de montagne qui affutent leurs skis à l’approche des vacances de février, la Savoie et la Haute-Savoie accueillent 4 nouveaux établissements étoilés, deux étoiles pour Sarkara à Courchevel (Palace K2) et La Table de l’Alpaga à Megève, une étoile à L’Azimut de Courchevel et à l’Auberge de Montmin à Talloires. Les deux départements, qui ne possèdent guère que 2 000 hectares de vignes, se rattrapent largement avec 36 établissements étoilés, 4 trois étoiles, 11 deux étoiles et 21 une étoile. Une armée de nouveaux bibs gourmands se déploie aussi sur les Alpes avec Akashon à Chamonix, L’As des Neiges aux Gets, La Ferme de Cupelin à Saint-Gervais-les-Bains, Simple et Meilleur à Saint-Martin-de-Belleville et La Table des Aramaillis aux Saisies. Bonne route et bonne étape !

A LIRE AUSSI : Nicolas Brossard, 2300 références et 3 étoiles !