Terre de vins n°65 est dans les kiosques et avec lui son grand dossier Primeurs 2019 et ses 390 vins notés et commentés. Parmi eux, 30 coups de cœur qui ont tapé dans le palais de nos dégustateurs et que nous avons égrainés sur terredevins.com tout au long du mois de juillet. Pour conclure ces sélections, et après la rive gauche, direction la rive droite, avec nos meilleures dégustations des appellations Pomerol et Saint-Émilion.

Château Gombaude-Guillot (AB)
Pomerol
96-97
Avec son assemblage 60% cabernet franc, 30% merlot, 10% malbec, Gombaude Guillot défend son style avec opiniâtreté. D’emblée, le registre est floral, aromatique, frais, mentholé-réglissé. À l’aveugle on ne serait pas certain d’être à Pomerol : on lorgnerait presque vers la douceur angevine, la puissance en plus. La bouche est tonique, pimpante, vibrante et juteuse. Fruit précis, beau grain de tanin. C’est un vin élégant, désaltérant et surtout identitaire, qui ressemble à son terroir et à son vigneron.

Vieux Château Certan
Pomerol
98-99
Ce premier nez délicat, floral, au parfum évanescent, annonce d’emblée la couleur : Vieux Château Certan a produit un très grand 2019. La bouche, impressionnante de netteté et d’éclat, se déroule par strates successives : matière très crémeuse, tanins ultra-soyeux, texture caressante, aromatique de fruits frais et de fleurs (pivoine, violette), arête acide d’une totale élégance – tout cela sous le signe de l’harmonie. Une architecture quasi parfaite. C’est un vin extrêmement racé, dont l’assemblage, incluant 7% de cabernet sauvignon, est une promesse de fraîcheur et de classe. Immortel.

Château Tertre-Roteboeuf
Saint-Émilion Grand Cru
97-98
Fidèle à son style inimitable, François Mitjavile signe une nouvelle fois un Tertre-Roteboeuf étonnant. On retrouve le fruit à la fois confit et frais, subtilement décadent, évoluant sur une ligne de crête entre une grande maturité et une suprême élégance. La matière est très veloutée, dotée d’une grande texture et d’une belle vibration, portée par une remarquable dynamique aromatique. L’ensemble se termine sur une finale fraîche, désaltérante et subtilement florale. Une très grande réussite qui ne ressemble qu’à elle-même.

Château Canon
Saint-Émilion Grand Cru Classé
99
Situé sur un terroir exceptionnel du plateau calcaire de Saint-Émilion, château Canon n’en finit pas de nous subjuguer depuis plusieurs millésimes – à se demander où cette ascension va s’arrêter. Le nez déploie une race inimitable, tout en profondeur, en verticalité et en pureté aromatique. La bouche est magnifique de précision, construite autour d’une matière parfaitement à point mais à la construction aérienne. La concentration est parfaite, élégante et séveuse, propulsée par une minéralité à la persistance éblouissante. C’est un 2019 émouvant et vibrant comme un accord de violoncelle, niché sur l’Olympe des grands vins de terroir.

Château Pavie-Macquin
Saint-Émilion Grand Cru Classé
99
Carton plein pour le trio Thienpont en 2019. Si Larcis est la pierre et Beauséjour hDL est la terre, Pavie Macquin est le ciel. Le nez annonce un caractère sensuel, séducteur – osera-t-on dire sexy. Le fruit extravagant, presque oriental, les notes d’épices et de bois noble, se rehaussent d’une touche aérienne et musquée. La bouche est tendue, vibrante. On est en présence d’un jus parfaitement à point, aux tanins veloutés, mais propulsé par une incroyable énergie, un dessin tout en verticalité. C’est le terroir dans toute sa splendeur, avec une signature dynamique, racée, d’une énergie folle. Immense.

Château Troplong Mondot
Saint-Émilion Grand Cru Classé
98-99
Encore un nouveau palier franchi par les équipes de Troplong Mondot, qui opèrent une véritable révolution depuis trois ans. Le nez annonce de la profondeur, de l’éclat, une très belle définition. Superbe toucher de bouche, matière extrêmement veloutée, à la fois crémeuse et énergique. On devine, sous-jacente, la puissance naturelle du terroir, superbement contenue : une main de fer dans un gant de velours, tout en finesse, en précision et en subtilité. L’ensemble est juteux, aromatique, électrisant. La finale est à la fois sanguine et minérale, très tonique. Ce vin a plusieurs vies devant lui.

Une sélection de Mathieu Doumenge.