La production de rhum dans les Caraïbes est ancienne et renommée. De canne à sucre ou de mélasse, de République dominicaine, de Jamaïque, d’Haïti ou de la Barbade, pour la mixologie ou pour la dégustation (voire la méditation), c’est un archipel de styles et de saveurs qui se déploie dans les eaux limpides de l’Atlantique. Avec parfois quelques surprises…

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins hors-série Spiritueux et sur notre kiosque digital.

Appleton (Jamaïque)
12 ans

Fondée en 1749 à la Jamaïque, Appleton signe une gamme de rhums d’un beau classicisme maîtrisé, présentant de fins équilibres et une vraie diversité de styles. Le 12 ans, vieilli en fûts de bourbon, est une parfaite illustration de l’ADN de la maison. Le nez, enveloppant, évoque immédiatement des notes de caramel et de tabac blond, avant de céder la place au miel de châtaignier, la pâte sablée, le biscuit chaud. La bouche est caressante et gourmande, avec du fond et de la finesse, une douceur vanillée ponctuée d’arômes d’orange confite, de pâte d’amande. Très bon rapport qualité-prix.
42 €
appletonestate.com

Barceló (République dominicaine)
Organic

Fondée en 1930 à Saint-Domingue par une famille d’origine espagnole qui en pilote encore la destinée, Barceló est la distillerie la plus populaire de République dominicaine, exportant dans plus de 50 pays. Surtout connue pour ses rhums de mélasse, elle signe des produits d’une belle intensité gourmande, dont l’Imperial Premium Blend, de très belle facture. Parmi les nouveautés de la gamme, nous avons retenu ce rhum Organic issu de parcelles bio, élevé quatre à six ans en barriques neuves. Un nez très café frais, vanille, coco, une bouche tonique, zestée et poivrée, assez fine et déliée, conclue par des notes de pain frais. Très agréable.
35 €
ronbarcelo.com

Mount Gay (la Barbade)
1703

1703, c’est l’année de création de la maison Mount Gay à la Barbade, ce qui pourrait bien en faire l’une des plus anciennes – sinon la plus ancienne – rhumerie du monde. Parmi les figures de proue de la gamme, on retiendra donc ce très symbolique 1703, très intéressant blend de deux alambics (à repasse et à colonne) et de jus âgés de 10 à 30 ans, élevés en fûts de chêne américain. Très beau nez de bois noble et de liqueur de noix, confiture de coing, prune confite, figue… C’est riche, opulent, aromatique mais tout de même très bien équilibré par une jolie tension d’ensemble, de fines épices et une finale de gingembre.
135 €
mountgayrum.com

Equiano (la Barbade/Maurice)
Original

Lancée en 2020, la marque Equiano (qui doit son nom à Olaudah Equiano, esclave affranchi du XVIIIe siècle devenu écrivain) se veut le « premier rhum afro-caribéen » puisqu’elle associe un rhum de l’île Maurice, produit par la distillerie Gray’s, et un rhum de la Barbade produit par la distillerie Foursquare. C’est Foursquare qui procède à l’assemblage et au vieillissement des jus, en vieux fûts de cognac et jeunes fûts de bourbon. L’histoire est belle, l’idée, audacieuse et le résultat, enthousiasmant : belle onctuosité, crémeux, nervosité dans ce rhum déployant de fines notes de nougat, de toffee, de cassonade et d’agrumes confits.
60 €
equianorum.com