(photo ©Sudvinbio)
(photo ©Sudvinbio)

Tous les indicateurs sont au vert pour Millésime Bio 2019. La 26è édition du plus grand salon professionnel de vins bio au monde se déroulera à Montpellier, du 28 au 30 janvier au Parc des Expositions.

Plus que jamais – notamment avec le passage de Vinisud sous l’ombrelle Wine Paris – Millésime Bio revendique son ancrage en Occitanie, plus grand vignoble bio de France. Il compte 25 000 ha et pèse 30% du vignoble bio français, pour une production de 800 000 hl en 2018. C’est une récolte d’une année difficile (affectée par le milidou et des intempéries à répétitions) et son potentiel en année normale se situe à 1M hl, ce qui pèse pour la moitié de la production française de vin bio. Ce dernier progresse avec un nombre significatif de conversions et d’installations sous ce label. Cette position de leader est soutenue par la région qui a fait de l’alimentation la grande cause régionale. Elle a conduit en 2018 une consultation citoyenne pour définir ses engagements, mettant en priorité l’accompagnement et recherche, vers une agriculture durable, où la viticulture bio tient une place de choix.

L’Occitanie a des atouts pour produire du vin bio et se positionne sur ce marché à un moment où les ventes de vin bio en France et dans le monde sont en nette croissance, alors que la consommation globale de vin diminue. La filière française du vin bio a progressé, en volume, entre 2012 et 2017, de 15,1% par an, et prévoit, pour la période 2017-2022, une croissance de 13,3% par an, soit plus de 86% sur la période.

Plus d’exposants et de visiteurs que jamais

Millésime Bio continue sa croissance, avec 1 123 exposants (+ 130 par rapport à 2018), 20 pays représentés (+5 par rapport à 2018), et plus de 6 000 acheteurs attendus (5 700 en 2018). Le salon renforce son positionnement international, avec des exposants venant à 28% de l’étranger, Europe (dont les Pays-Bas) mais aussi Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Liban. Les 72% d’exposants français représentent 40% de l’offre nationale. Parmi eux, 38% d’exposants d’Occitanie offre une grande vitrine de la production régionale. Il reste sur ses principes fondateurs : l’ensemble des exposants sont labellisés bio, et tous participent dans les mêmes conditions, sur une simple table avec un emplacement tiré au sort.

Nouveautés 2019

Patrick Guiraud, président de SudVinBio, organisateur du salon, et Nicolas Richarme, président de la commission Millésime Bio, soulignent que le salon ne se repose pas sur ses lauriers – bios. SudVinBio cherche, à chaque édition, des améliorations pour faciliter le travail des visiteurs. Comme les années précédentes, on retrouve un espace de dégustation en libre-service de 700 vins, le Challenge Millésime Bio, présidé par Philippe Faure Brac, meilleur sommelier du monde en 1992 et président de l’Union de la Sommellerie Française et l’application pour se guider dans le salon. Mais 2019 apporte son lot de nouveautés :
– Nouvel espace dédié aux autres boissons alcoolisées bio (spiritueux, bières et cidres), avec 5 pays représentés et 14 exposants.
– 1 hall d’exposition supplémentaire soit 4 halls d’exposition sur près de 21 000 m2
– 1 village de food trucks bio pour une offre de restauration complète
– Le retour des conventions d’affaires (Agroalimentaire + vin) Agrex Consulting ©
– Le partenariat avec France Bleu Hérault qui fera un direct sur les coulisses du salon toute la journée du lundi.

Quelques conférences à noter sur l’agenda :
Mardi :

Le marché des vins bio en France
Le Cuivre : quel avenir pour la viticulture bio ?
La filière vin bio : marché, circuits de distribution et valorisation
Mercredi :
La conversion en viticulture biologique : les clés de la réussite

www.millesime-bio.com