Le salon professionnel Vinisud, qui s’est tenu pendant trois jours au Parc Expo de Montpellier, a fermé ses portes mercredi soir. Retour sur les temps forts de cet événement qui devrait avoir désormais un rythme annuel. Rendez-vous est donc pris pour février 2017.

Annonçant dès le mardi 16 février un visitorat en légère hausse par rapport à l’édition 2014 (un peu plus de 30 000 professionnels, dont 10 000 étrangers, étaient attendus à Montpellier) et se félicitant d’avoir franchi pour la première fois la barre des 1700 exposants, les organisateurs de Vinisud dressent un bilan positif de ce cru 2016 du salon des vins et spiritueux méditerranéens. Avec quelques points forts comme le Palais Méditerranéen et la Sparkling Zone, mais aussi des « off » (Vinifilles, vignerons du Roussillon au domaine de Verchant, soirée 80 ans des AOC, pour n’en citer que quelques-uns) de plus en plus prisés, cette 12ème édition a été saluée comme une réussite, même si, comme le rapporte le site Vitisphère, certains représentants du vignoble bordelais, invité d’honneur (très discret) du salon, déplorent de ne pas avoir été assez valorisés. Reste à voir si le nouveau format de Vinisud, désormais annuel à partir de 2017, permettra de résister face à la concurrence des rendez-vous professionnels en Europe.

Comme toujours, la rédaction de « Terre de Vins » s’est mobilisée pendant plus de trois jours pour couvrir l’événement, rencontrer des vignerons et divers acteurs du vin, découvrir, déguster, confirmer, et surtout ouvrir aux lecteurs une fenêtre sur ce qui se passe dans les grands salons professionnels. Car in fine, ce sont aux amateurs que tous ces vins sont destinés. Vous pouvez donc feuilleter le diaporama ci-dessus (photos Pierre Martinez) et relire nos articles consacrés à Vinisud en suivant les liens ci-dessous. A l’année prochaine !

Les vins du Languedoc, un modèle économique

Sélection : 12 vins au Top du Languedoc

La Méditerranée est un monde de cépages

IGP Pays d’Oc : 56 cépages à l’accent sudiste

Wine Mosaic, objectif « vinodiversité »

Love Story : Syrah du Rhône ou de Californie ?

A 50 ans, le Cellier des Dauphins rajeunit son image

Challenge Sud de France de la sommellerie : Gasser et Angermaier au palmarès

La fine fleur du Roussillon en dégustation

En croisière avec Philippe Faure-Brac sur les îles méditerranéennes

Les AOC soufflent leurs 80 bougies

Narbo Martius, le petit dernier de Gérard Bertrand

Chêne Bleu : oui, les rosés peuvent vieillir !

Les Rosés de Provence montrent les muscles

Les Bulles du Sud en pleine effervescence

Vinadeis veut structurer son offre bio

Michelas St Jemms, l’esprit de famille

Estandon Vignerons : le rosé en force

Jean-Pierre Bouillac, le Bordelais aux « Mains Sales »

Yves Leccia, « corse-star » de Vinisud

Les Contrebandiers ont raffûté Vinisud