Chaque nouveau produit lancé par Coravin est attendu avec hâte par les amateurs tant cette société américaine a permis de modifier notre rapport au vin et à sa dégustation. Le nouveau Pivot qui sera lancé dans quelques jours ne fait pas exception à la règle.

Voilà un modèle de réussite. Depuis son lancement en France il y a 7 ans, le système Coravin s’est imposé auprès d’un très large public d’amateurs. Le principe est simple : l’outil permet de percer un bouchon avec une aiguille, d’extraire la quantité de vin qui est remplacée par une dose équivalente d’argon, gaz totalement inerte. Cela permet donc de goûter un vin pour savoir s’il vieillit bien, s’il a déjà atteint son apogée ou s’il est nécessaire de le laisser encore en cave quelques mois ou années. Car l’impact de cette manipulation sur le vin est quasiment inexistant. Des tests de long terme sur des milliers de bouteilles, souvent extrêmement prestigieuses, ont permis de convaincre jusqu’aux plus sceptiques des vignerons. Relativement technique bien que facile à appréhender, l’utilisation du Coravin restait jusqu’ici cantonnée aux vins de garde. Mais c’était sans compter sur l’esprit entrepreneurial jamais rassasié de Greg Lambrecht, le fondateur. 4 ans après un premier prototype, “Pivot” était né.

Légèreté, simplicité et prix abordable

Ce qui frappe à la première prise en main de ce nouveau dispositif, c’est son poids. Moulé dans un plastique rigide, il est d’une légèreté surprenante. Il reprend évidemment le principe de base des Coravin classiques, celui de chasser l’oxygène présent dans une bouteille entamée. Mais désormais, le moment de dégustation visé n’est plus le même. “Pivot” s’adresse en effet à ceux qui, dans leur consommation quotidienne, ne désirent pas terminer la bouteille. Ave ce système, ils peuvent positionner un bouchon semi-rigide sur le goulot et verser la quantité souhaitée de vin. Ne reste plus ensuite qu’à ôter Pivot et à refermer le bouchon avec le clapet prévu à cet effet. Le vin, totalement à l’abri de l’air contrairement à d’autres dispositifs ressemblant, peut alors être conservé jusqu’à un mois. “L’idéal est de mettre la bouteille au frais en position couchée même si elle peut être mise debout sans risque” explique Greg.

Les capsules d’argon compatibles sont les mêmes que celles des autres Coravin. L’une d’elle permet de verser environ 20 verres de vin. Voilà une excellente nouvelle qui va permettre d’ouvrir sans culpabilité une bouteille et se faire plaisir sans excès. Les restaurateurs y verront aussi un intérêt pour la gestion de leur offre de vins au verre possiblement démultipliée. Avec en outre un design réussi décliné en 4 teintes différentes (noir, bleu, gris et rouge) et un prix public de 99€, le lancement 100% en ligne (du fait du contexte sanitaire compliqué) de ce Pivot le 1er novembre prochain devrait faire grand bruit. Et nul doute qu’il devrait se retrouver au pied de nombreux sapins !