De gauche à droite et de haut en bas : Florent Martin, Pascaline Lepeltier, Gaëtan Bouvier, Dominique Laporte, Romain Iltis, Benjamin Roffet, Manuel Peyrondet.
De gauche à droite et de haut en bas : Florent Martin, Pascaline Lepeltier, Gaëtan Bouvier, Dominique Laporte, Romain Iltis, Benjamin Roffet, Manuel Peyrondet.

En ouverture de Wine Paris & Vinexpo Paris, Philippe Faure-Brac, président de la sommellerie française, a annoncé les grandes lignes du programme du Concours ASI de Meilleur Sommelier du Monde, qui se tiendra à Paris dans un an. Et dévoilé les noms des 7 candidats en lice pour représenter la France.

« One Year To Go » : le coup d’envoi est donné ! Dans un an exactement, on connaîtra le nom du nouveau Meilleur Sommelier du Monde, qui succèdera à l’Allemand Marc Almert, sacré en 2019 à Anvers. C’est Paris qui accueillera le Concours ASI de Meilleur Sommelier du Monde 2023, et tout le monde se prend à rêver de voir revenir à la France le titre qui lui échappe depuis Olivier Poussier en 2000 (le regretté Gérard Basset, vainqueur en 2010, représentait le Royaume-Uni). Pour préparer au mieux cet événement majeur et donner toute ses chances à la team France, Philippe-Faure Brac, président de l’Union de la Sommellerie Française, a mis les petits plats dans les grands. C’est donc en préambule du salon Wine Paris & Vinexpo Paris, qui vient d’ouvrir ses portes pour trois jours à Paris Porte de Versailles, qu’il a dévoilé les grandes lignes du programme.

La première grande annonce est celle de la liste des 7 candidats en lice – un record – pour représenter la France lors du Concours. Une sommelière et sept sommeliers, qui en en commun d’avoir déjà été sacrés Meilleur Sommelier de France et/ou MOF Sommelier : Pascaline Lepeltier, Florent Martin, Benjamin Roffet, Manuel Peyrondet, Gaëtan Bouvier, Romain Iltis et Dominique Laporte. « Une belle brigade », pour reprendre les termes de Philippe Faure-Brac. Ces sept prétendants seront départagés lors d’épreuves de sélection qui se tiendront le 21 mars prochain à Paris. Le nom du candidat retenu et de son suppléant seront ensuite soumis à l’approbation du Comité Technique Mondial, qui annoncera l’ensemble des candidats en juin – on sait déjà que l’Italien Salvatore Castano, récemment sacré Meilleur Sommelier d’Europe, est qualifié d’office, ainsi que les futurs Meilleur Sommelier des Amériques et Meilleur Sommelier d’Asie-Océanie qui seront connus prochainement.

Paris La Défense Arena pour une finale en public

Au total, ce sont 70 candidats issus de 63 pays (membres de l’Association de la Sommellerie Internationale et invités) qui sont attendus sur la ligne de départ. Les délégations arriveront à la capitale dès le 7 février 2023. Les quarts de finale se dérouleront les 8 et 9 février à l’hôtel Pullman Paris Montparnasse, avant une soirée à l’Hôtel de Ville de Paris. Entre 10 et 15 d’entre eux (traditionnellement une douzaine) s’opposeront le 10 février, dans le même cadre, pour les demi-finales. Le 11 février sera une journée de relâche avec animations et master classes, pendant que le jury fera son difficile travail d’élimination. Enfin, le 12 février 2023 en début d’après-midi, tout le monde sera réuni dans l’enceinte de la Paris La Défense Arena. Les 70 sommeliers seront salués sur scène, puis les demi-finalistes, et enfin les trois finalistes seront dévoilés juste avant la finale qui se disputera dans la foulée et en public. En choisissant Paris La Défense Arena, les organisateurs du concours espèrent ouvrir les portes de l’événement à une audience plus large que celle des délégations et professionnels qui assistent traditionnellement à la finale : ce sont plus de 3000 spectateurs qui pourraient assister aux épreuves à l’issue desquelles sera dévoilé le nom de celle ou celui qui règnera sur la sommellerie mondiale pendant quelques années. Après la finale, un grand dîner de gala se tiendra, toujours dans l’enceinte de la Paris La Défense Arena.

En parallèle de cette organisation, Philippe Faure-Brac a annoncé la liste des partenaires du Concours ASI de Meilleur Sommelier du Monde : l’Union des Grands Crus de Bordeaux, Wine Paris & Vinexpo Paris, le groupe Accor, Paris La Défense Arena, Japan Saké & Shochu Association, Les vins du Beaujolais, les Vignobles Cruse-Lorenzetti, EuroCave et les Vignobles Foncalieu. La Mairie de Paris, l’Office de Tourisme de Paris soutiennent l’événement, mais aussi le gouvernement de la République Française puisque Guillaume Gomez, ex-chef de l’Élysée et Représentant Personnel du Président de la République pour la Gastronomie et l’Alimentation, fera partie du comité d’organisation. Ce dernier réunira, autour de Philippe Faure-Brac bien sûr, le gratin de la sommellerie française, de Fabrice Sommier à Serge Dubs, en passant par Jean-Luc Jamrozik, Michel Hermet, Olivier Poussier et bien sûr David Biraud, qui a plusieurs fois représenté les couleurs de la France lors des grandes épreuves de sommellerie.

À un an du coup d’envoi de la compétition, la tension et l’impatience commencent à monter. « Terre de Vins » suivra bien sûr de près la suite de l’organisation du Concours ASI de Meilleur Sommelier du Monde, et son déroulement.