Chaque vendredi, jusqu’à la fin de l’année, découvrez certains coups de cœur de la rédaction, issus de notre dossier « Vins de fêtes », à retrouver dans Terre de vins n°62 actuellement en kiosque.
Des rouges, des blancs, de Bordeaux, de la Loire, du Languedoc… Des bouteilles pour toutes les bourses, garanties 100% plaisir pour vos repas de fin d’année !
Et n’oubliez pas, le lundi, c’est le champagne que nous mettons à l’honneur. Bonnes fêtes !

Château Haut-Bailly 2008
Pessac-Léognan (Rouge)
134 €
Qui a dit que les grands classiques ne surprenaient plus ? Sous la direction de Véronique Sanders, le château Haut-Bailly, propriété de la famille Wilmers, signe des vins rouges racés par excellence. Respirons ce millésime 2008 : le fruit présent (un cassis bien mûr) mais intégré laisse place au bouquet de vieillissement : bois de santal, cèdre, réglisse et notes de menthe. Affleurent des nuances d’âtre froid, typiques des beaux bordeaux. La bouche est moelleuse, les tanins fondus. Ce mélange de fraîcheur et de complexité illustre à merveille l’arôme des grands vins de Pessac-Léognan. Un modèle pour la dégustation. AM
Avec une volaille farcie, légumes anciens et sauce au cassis.

Domaine de Castelnau – L’Étendoir des fées
IGP Pays d’Oc (Rouge)
21,50 €
À son habitude, Christophe Muret nous offre un vin joyeux et explosif, sur le cassis et autres petits fruits noirs, porté par un élevage subtil. Très réussi, il a la modernité et l’originalité qu’on attend d’un Pays d’Oc. Une version inédite de la syrah, vinifiée en grappe entière et profitant à plein des effets de la Méditerranée toute proche : un flacon très à propos pour les fêtes, c’est riche, concentré, puissant, en restant d’une grande buvabilité. Il mérite largement sa médaille d’or aux Collections du label. AS
Magret rosé aux framboises.

Les Maîtres Vignerons de Cascastel – Optimus Inter Omnes
Fitou (Rouge)
25 €
Voilà une sélection des meilleurs fûts au sein des sélections parcellaires que cette cave très méticuleuse et très engagée dans la protection de l’environnement opère sur les meilleurs millésimes (pour l’instant 2011, 2014, 2015 et 2017). Juste 2 350 flacons de ce délicieux rouge velouté – « le meilleur d’entre tous » –, aux accents de garrigue, d’olive noire et de cassis, d’une grande minéralité et d’une allonge appelant la belle gastronomie de chasse. Carignan et syrah sur coteaux arides pur schistes, un soupçon de grenache noir pour les lier, puis du temps. Entièrement égrappé, chaque cépage est vinifié séparément, cuvaison longue de quelque trois semaines, puis presque une année en barriques neuves et mise en mars 2016. Depuis, il vous attend, généreux, racé, soyeux. Disponible en caisse bois par six. AS
Rognon de bœuf au vin rouge.

Nos vins de fêtes du vendredi 27 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 20 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 13 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 6 décembre
Nos vins de fêtes du vendredi 29 novembre