Les finalistes : Pascaline Lepeltier, Pierre Vila-Palleja, Florian Balzeau, Aymeric Pollenne et Isabelle Mabboux (photo JB)
Les finalistes : Pascaline Lepeltier, Pierre Vila-Palleja, Florian Balzeau, Aymeric Pollenne et Isabelle Mabboux (photo JB)

Le 11 novembre prochain, à Paris, cinq candidats, dont deux sommelières se disputeront le titre dans la cadre du salon EquipHôtel. Du jamais vu depuis la création du concours !

A l’Union de la Sommellerie Française, on a organisé des finales du concours du Meilleur sommelier de France avec trois candidats puis, depuis 2008, avec quatre. Le millésime 2018 entrera dans l’histoire de l’épreuve avec pas moins de cinq finalistes, une première depuis 1961 et la naissance de l’épreuve. Pascaline Lepeltier (Racines à New York), Isabelle Mabboux (Impérial Palace à Annecy), Florian Balzeau (Le Gindreau à Saint-Médard), Aymeric Pollenne (Hide à Londres) et Pierre Vila-Palleja (Le petit sommelier à Paris) se disputeront donc le titre et la succession de Gaëtan Bouvier, vainqueur à Toulouse en 2016.

Comme l’a confirmé Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF, cette exception est justifiée par le niveau qualitatif de la demi-finale à dix disputée à Paris ce lundi 10 septembre et par l’écart infime qui séparait les cinq premiers.

Mais cette originalité n’est pas la seule, on peut noter que Pierre Vila-Palleja, l’un des finalistes malheureux de 2016 est le seul sur les trois présents à Paris a avoir franchi avec succès cette dernière sélection. Mais ce n’est pas lui qui affiche le plus d’expérience. En effet, Pascaline Lepeltier qui avait pris du recul depuis 2012 a déjà disputé trois finales. Les trois autres seront donc novices à ce niveau mais pas en termes de concours. Isabelle Mabboux a remporté le titre de Meilleur élèves sommelier, Florian Balzeau vivra (comme Lepeltier et Vila-Palleja) la prochaine finale du concours Un des meilleurs ouvriers de France dans quelques jours, alors qu’Aymeric Pollenne a remporté le titre de Meilleur jeune sommelier d’Angleterre cette année et que la finale internationale l’attend au Mexique dans dix jours.

Dans la présence de ces cinq candidats en finale, rien n’est donc le fruit du hasard.